Accueil     Recherche | Plan     Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base  
logo CERIG Histoire de nos métiers Cerig 
  Vous êtes ici : Accueil > Base de connaissances > Histoire de nos métiers > Le Grésivaudan, berceau de la Houille Blanche > La saga des Bergès : la succession Révision : 3 mai 2007  
Page précédente
Précédent
Le Grésivaudan, berceau de la Houille Blanche Retour au sommaire
Sommaire
   Page suivante
Suivant
André FAURIE - Ingénieur EFPG

Extrait du Bulletin de La Cellulose,
numéro spécial, 2005
Mise en ligne : Mai 2007

Partagez sur Facebook
Rejoignez-nous

     
Voir aussi :
     

II - La saga des Bergès

4 - La succession

Après le décès d'Aristide, ses fils ne se laissent pas aller au désespoir et reprennent le flambeau. Entre 1910 et 1920, Maurice Bergès, le cadet, entreprend l’installation de six usines hydroélectriques.

Les enfants d'Aristide Bergès : Achille-Pierre, Pierre-Aristide, Georges, Marguerite et Maurice
Figure 26 - Les enfants d'Aristide Bergès : Achille-Pierre, Pierre-Aristide,
Georges, Marguerite et Maurice

En 1914, la Société Anonyme des Usines Bergès (SAUB) fait travailler directement ou indirectement plus de 3000 personnes.

Société Anonyme des Usines Bergès (SAUB) à Lancey
Figure 27 - Société Anonyme des Usines Bergès (SAUB) à Lancey

Les douloureux événements de la Grande Guerre rendent à A. Bergès un hommage posthume. L'armée allemande envahit le sol français et fait main basse sur les houillères du Nord et de l'Est. L'énergie fait cruellement défaut et le Ministre de la Guerre Millerand recherche loin du front toutes les ressources énergétiques qui pourraient actionner l'industrie de la défense. Lancey se transforme en usine d’armement : équipée par les Forges de Firminy, la fabrique envoie quotidiennement plus de 6000 obus au front. Les Dauphinois font mugir les chevaux abreuvés de houille blanche et envoient aux poilus les armes qui forgent la victoire.

Production d'obus à Lancey
Figure 28 - Production d'obus à Lancey

La houille blanche devenant insuffisante, les géologues sont réquisitionnés et des galeries creusées à Saint-Mury afin d'y rechercher le charbon au lieu-dit Le Chenevrey. La couche "Marguerite" n'est pas exploitée en raison de la fin de la guerre. Toutefois, ce n’est pas peine perdue car l'exploitation reprend en 1941 et durera 23 ans.
Assis à côté de Bayard sur les sommets de Belledonne, avec ce regard paisible de savant bienfaiteur qui lui est coutumier, Aristide Bergès contemple le défilé des poilus victorieux et, voyant les premières neiges de ce mois de Novembre, il dit de sa voix calme: "La houille blanche s'amoncelle sur les sommets, la râperie fera merveille tout l'été".
Ses frères, Achille et Philippe sont restés dans le Couserans.

L’empreinte de cet homme de génie est gravée dans la mémoire des Dauphinois. De nombreuses marques de sympathie et commémorations qui lui sont dédiées :

Exposition Internationale de la Houille Blanche, Grenoble, 1925   Exposition Internationale de la Houille Blanche - Grenoble, 1925     Timbre à l'effigie d'Aristide Bergès
Figure 29 - Exposition Internationale de la Houille Blanche,
Grenoble, 1925
  Figure 30 - Affiche de l'Exposition
de 1925
    Figure 31 - Timbre à l'effigie
d'Aristide Bergès
   
Figure 32 - Achille
Bergès

Un demi-siècle après la mort d’Aristide Bergès, la houille blanche est toujours extraite de Belledonne pour faire tourner l'usine de Lancey.

En 1898, Achille Bergès fait construire un château à proximité de l’usine qu'il baptise "Mahyta Tsara". Adjoint de Ferdinand de Lesseps pour le percement du Canal de Suez, il roule sa bosse autour du monde et passe quelques temps à Madagascar. C’est ce séjour qui lui fera traduire "Bellevue" en "Mahyta Tsara" pour sa nouvelle demeure.

Plus tard appelé "château Biclet", l’édifice gêne la construction de la Machine 8. Qu’à cela ne tienne, il suffit de le déplacer !
Les 3 et 4 août 1957, les 2500 tonnes se déplacent à 5 m/heure pour parcourir les 70 m qui le sépare de son emplacement actuel.

  Page précédente
Précédent
Retour au sommaire
Sommaire
Page suivante
Suivant
  Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base  
Copyright © Cerig/Grenoble INP-Pagora
Mise en page : A. Pandolfi