Accueil     Recherche | Plan     Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base  
logo CERIG Histoire de nos métiers Cerig 
  Vous êtes ici : Accueil > Base de connaissances > Histoire de nos métiers > Histoire et évolution de la machine à papier > L'âge d'or et l'apogée du XXe siècle (La sécherie) Révision : 29 avril 2005  
Page précédente
Précédent
Histoire et évolution de la machine à papier Retour au sommaire
Sommaire
   Page suivante
Suivant
Gérard COSTE - Ingénieur EFPG

Rédaction : Septembre 2004
Mise en ligne : Novembre 2004

Partagez sur Facebook
Rejoignez-nous

     
Voir aussi :
     

IV - L'âge d'or et l'apogée du XXe siècle
5 - La sécherie

Au niveau de la sécherie, où l'on doit encore éliminer un kg d'eau par kg de papier sec, pas de révolution mais des évolutions constantes. Il est intéressant de noter que le principe du séchage du papier sur des cylindres sécheurs chauffés avec de la vapeur n’a pas changé depuis son utilisation par Crompton en 1820. Malgré l’utilisation de matériel sous pression très lourd, et la présence de condensats qu’il faut extraire, le système de transfert de chaleur par contact ou conduction permet un séchage progressif, isotherme sur toute la surface de contact feuille-cylindre, tout en favorisant un bon aplat du papier. Les techniques de séchage sans contact qui utilisent le transfert de chaleur par convection (utilisation de l’air) et par infrarouge (rayonnement) sont généralement réservés au séchage des papiers après leur enduction ou leur couchage.

Les grandes innovations au niveau de la sécherie ont simplement portées sur les économies d’énergie et sur la tenue et la conduite de la feuille tout au long de son séchage, afin de supprimer tout risque de casse toujours possible lors des parcours libres de la feuille.

Schéma d'un élément de sécherie, avec feutre unicircuit
Figure 35 - Schéma d'un élément de sécherie avec feutre unicircuit
ou toile convoyeuse unique (d'après documentation Heimbach)

L’utilisation d'une toile convoyeuse unique pour la première partie de la sécherie, date de la fin des années 1960 (brevet Beloit de 1968). L'extension de cette technologie à toute la sécherie donne naissance aux sécheries unicircuit (figure 35 ci-dessus) type Bel champ®, Bel run®, ou Sym run®.

L'usage de telles sécheries à partir des années 1980 et de systèmes stabilisateurs de feuille par soufflage d’air tout au long de la sécherie s’est depuis largement répandu, au détriment de la qualité de la feuille et de la gestion de l’air (aéraulique) qui est devenue cruciale sur les machines rapides.

Machine à papier M6 de l'usine de Facture (Smurfit)
Figure 36 - Sécherie et enrouleuse de la machine à papier M6 de Facture du groupe Saint Gobain (devenu Smurfit)
La sécherie est équipée d’une hotte fermée pour un meilleur confort des opérateurs,
et pour réaliser des économies d’énergie par une meilleure récupération de chaleur
et un meilleur contrôle des quantités d’air nécessaires à sa bonne ventilation
(démarrage en juillet 1971)

Une meilleure régularité du profil sens travers, compte tenu des vitesses et des exigences des transformateurs de papier, nécessite également la mise en place, à partir de 1993, de systèmes à dilution pour les caisses de tête. Ces systèmes permettent, en injectant, si nécessaire, plus ou moins de l’eau blanche de dilution sur le sens travers de la caisse de tête, de modifier localement le grammage du papier. Ceci permet d’obtenir un profil de grammage et d’humidité du papier constant sur tout le sens travers (ou laize) de la bobine.

Caisse de tête à dilution de Voith
Figure 37 - Caisse de tête à dilution (document Voith)

Les entreprises papetières ont également installé, dès les années 1970, des stations d’épuration pour la prise en compte de la protection de notre environnement puis mis en place des systèmes ISO 14000 à partir des années 1990, tout en instituant une politique de recyclage draconienne pour limiter les consommations d’eau.

Station d'épuration de l'usine de Condat (Dordogne)
Figure 38 - Station d’épuration de l'usine de Condat (Dordogne)
Page précédente
Précédente
Retour au sommaire
Sommaire
Page suivante
Suivant
  Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base  
Copyright © Cerig/Grenoble INP-Pagora
Mise en page : J.C. Sohm