Accueil     Recherche | Plan     Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base  
logo CERIG Histoire de nos métiers Cerig 
  Vous êtes ici : Accueil > Base de connaissances > Histoire de nos métiers > Papeterie de Brignoud, une reconversion réussie > Un constat réconfortant Révision : 16 février 2011  
Page précédente
Précédent
Papeterie de Brignoud, une reconversion réussie Retour au sommaire
Sommaire
   Pas de page suivante
Suivant
Gérard COSTE - Ingénieur EFPG

Extrait du Bulletin de La Cellulose,
n°60, 2010
Mise en ligne : Février 2011

Partagez sur Facebook
Rejoignez-nous

     
Voir aussi :
     

VII - Un constat réconfortant

Depuis la création de la SFNT, Il faut souligner la créativité, l’innovation permanente et surtout l’extraordinaire esprit d’équipe du personnel de l’usine. Ces valeurs ont permis à l’entreprise d’être lauréate des Innovation Awards, prix décernés par l'European Disposables & Nonwovens Association (EDANA) à plusieurs reprises (1996, 1999 et 2005).

De même, l'usine de Brignoud figure parmi les cent premières entreprises en France certifiées ISO 9000 (certification en 1990, n°96). Elle s'est engagée dans une démarche de qualité totale dès 1987 afin d’asseoir sa notoriété sur le plan international et de créer une dynamique à l’intérieur de l’entreprise. Elle est certifiée ISO 14001 (n°57) en 1997 et, avec la certification OSHAS 18000 en 2004, elle fait partie des mille premières entreprises françaises certifiées (n°966).

Par ailleurs, une vingtaine de collaborateurs de l’usine participent en équipe à vingt-quatre marathons, dans les capitales européennes – Paris, Londres, Rome, Berlin, Madrid, Vienne, Bruxelles, Stockholm, Athènes, Prague,... – ainsi qu'aux États-Unis (New York, Chicago, Boston et San Diego). En outre, en 1989, quelques volontaires réalisent l’ascension du Mont Blanc.

L’équipe de Lystil 
   au sommet du Mont Blanc en 1989
Figure 12 - L’équipe de Lystil au sommet du Mont Blanc en 1989
[Photo : collection particulière]

Au vu des évolutions sociétales actuelles, il est réconfortant et moral de constater le lien de cette réussite avec des actions fondées sur des principes et des valeurs simples. Ces derniers, parfois oubliés de nos jours, n’en restent pas moins le moteur du succès d’une entreprise pour le bien-être de tous. Créativité, innovation, travail, adaptabilité, disponibilité, intégrité, compétence, relations humaines, esprit d’équipe, respect et reconnaissance d’autrui,... sont autant de ferments qui ont permis de pérenniser l’entreprise.

Il est agréable de constater que cette aventure technique et humaine a été conduite par des papetiers issus de l’EFPG : grâce à leur formation solide, leur charisme et leurs réseaux, pendant plus de 40 ans, ils ont mené à bien, avec des difficultés certes mais toujours surmontées, la reconversion puis l’évolution de la papeterie de Brignoud.

L’histoire retient plus facilement le nom des principaux dirigeants : André Eymery (EFP 1951), André Vuillaume (EFP 1966), Patrick Jeambar (EFP 1970) et, de nos jours, Arnaud Marquis (EFPG 1994). Toutefois, La Cellulose, association des anciens élèves de Grenoble INP-Pagora (anciennement EFPG), est fière de compter parmi ses adhérents non seulement ces ingénieurs dirigeants, mais également tous les autres Papet' qui ont pris une part importante dans ce travail d’équipe afin que vive cette usine.

Bravo également aux techniciens papetiers du Lycée Vaucanson et à l’ensemble du personnel de l’usine de Brignoud qui, depuis l’époque des Papeteries de France jusqu’à celle d’Ahlstrom, a su accompagner avec courage et compétence tous ces bouleversements et reconversions.

Joseph Montanari est l’une des personnes dont le parcours professionnel exemplaire peut être cité pour illustrer au mieux cette compétence et cette adaptabilité permanente de la part du personnel. Démarrant en 1942 comme manœuvre dans une entreprise de mécanique, il intègre la papeterie de Brignoud en 1945. Progressivement, il se reconvertit dans la fabrication et gravit les échelons pour devenir conducteur, contremaître puis, en 1970, chef de fabrication de la nouvelle machine à non-tissés de Brignoud. À ce titre, il participe au démarrage de cette entité et à toutes les innovations technologiques développées ensuite. C'est aussi l'un des acteurs de la mise au point de tous les produits (produits d’essuyage, enveloppes pour couches bébé, nappes, produits pour décoration, revêtements muraux, sachets de thé thermoscellables, produits médicaux, etc.). Il fait valoir ses droits à la retraite en 1982.

Citons également Jean-Marie Becker, technicien papetier de la promotion 1978, qui après ses études en IUT de chimie, entre à l’usine comme contrôleur de qualité en faction. Puis, il occupe plusieurs postes à responsabilités, en particulier dans les services techniques, avant d'être responsable commercial. Depuis 2010, il est Executive Vice-President de la division Home and Personnel d’Ahlstrom, leader mondial de la production de non-tissés pour essuyage humide.

Enfin, il faut noter qu’en 2010, la gestion de plus de 50% du chiffre d’affaires d’Ahlstrom est supervisée par des cadres localisés sur le site de Brignoud (Patrick Jeambar, Jean-Marie Becker, Arnaud Marquis).

Non-tissé pour la décoration réalisé par la SFNT au début des années 70
Figure 13 - Non-tissé pour la décoration réalisé par la SFNT
au début des années 70
[Photo G. Coste]

Sources

  Page précédente
Précédent
Retour au sommaire
Sommaire

Suivant
  Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base  
Copyright © Cerig/Grenoble INP-Pagora
Mise en page : A. Pandolfi