Contrat d’Étude Prospective des Industries de la Communication Graphique en Rhône-Alpes Juillet 1998
Préconisations Document du GIRISE, mis en ligne par le CERIG
numéro 5
La formation continue & l'évolution du personnel en place
LES QUESTIONS, MANQUES OU BESOINS
PRÉCONISATIONS OU "PISTES"

Une forte proportion de personnel en deuxième partie de carrière.

Permettre à ce personnel de terminer sa carrière dans les meilleurs conditions pour l’entreprise et les salariés.
  

Parfois des difficultés d’évolution en raison d’un niveau initial insuffisant ou de réticences du personnel.

Assurer le renouvellement et le rajeunissement du personnel.
Estimer et prévoir les besoins : observatoire des effectifs par âge.
Aider les TPE/PME à anticiper à la fois la remise à niveau de ce personnel et le renouvellement.
Mobiliser les dispositifs ou mesures.
Adapter la FC à ces publics.
Information et incitation des entreprises et de ces personnels sur la nécessité et les possibilités de la FC.
  

Évaluer et actualiser les compétences des personnels en place.
  

Bilans de compétences.

Souvent de niveau initial limité.
  

Sensibiliser le personnel et lever des réticences.
  

Remise à niveau des compétences en fonction des évolutions en cours.

Définition d’un cadre (EDDF) dans lequel chaque entreprise pourrait mener un programme adapté.
Utiliser les diverses mesures (validation des acquis, bilan de compétence, CQP).
Concertation au niveau de l’entreprise et de la branche.
Mise en œuvre du Capital temps Formation.

Beaucoup de FC à l’occasion de la mise en place de matériel ou du renouvellement de logiciels.
Formation le plus souvent assurée par les fournisseurs pour l’encadrement et les opérateurs les plus demandeurs ou jugés capables d’évoluer.
  

Dans le cadre du plan de formation, aller au-delà de la seule "formation fournisseurs".
  

Diffusion en interne de la formation reçue à l’extérieur.

Intégrer cette diffusion dans la FC donnée.
Diffusion en interne de la formation reçue à l’extérieur.

Une pratique importante de la FC, mais rarement une politique formalisée de l’entreprise.
  

Informer et accompagner les entreprises dans leur démarche.

Difficultés pour les TPE et PME pour définir un programme.

Prévoir un cadre (EDDF) permettant aux TPE/PME de trouver une solution administrative et financière prête à l’emploi.
  

Méconnaissance et complexité des mesures ou dispositifs.
  

Aider les entreprises à définir leur plan de formation.
  

Absence d’accords de branche au niveau régional.

Information des chefs d’entreprise et du personnel sur les possibilités actuelles de FC, à l’initiative de l’entreprise comme des salariés.
  

Réticences du personnel.

  

Un grand nombre d’organismes de formation hors métiers des industries graphiques.
Mais peu d’organismes spécialisés.
Des formations "sur catalogue".
  

Définition par la branche de ses besoins, élaboration de cahiers des charges et d’une évaluation des formations.

Un "déficit" de définition des besoins des entreprises par les organismes.

Demander plus clairement aux organismes de formation de participer à cette définition en rapport avec les besoins réels des entreprises.

Beaucoup trop de formations en PAO (ne correspondant pas aux besoins des industries graphiques).

Pas de débouchés dans les industries graphiques.
Attirer l’attention des publics concernés et des financeurs.

précédent    sommaire    suivant
Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base de données
 

Copyright © CERIG/EFPG 1996-2001