Contrat d'Étude Prospective des Industries de la Communication Graphique en Rhône-Alpes Juillet 1998
Synthèse Document du GIRISE, mis en ligne par le CERIG
Chapitre 2 Le processus de production & l'organisation du travail
L'INDISPENSABLE RÉORGANISATION DU TEMPS DE TRAVAIL

Comme dans l’ensemble de la branche, les TPE/PME régionales doivent faire face à une exigence incontournable de délais plus courts et de réactivité, impliquant une sorte de "  révolution culturelle " pour les entreprises et leur personnel qui n’est pas partout achevée. La profession (employeurs et représentants des salariés) sont conscients et décidés à négocier des solutions rendues indispensables par le passage aux 35 heures.

Compte tenu des contraintes de productivité et de pression à la baisse des prix, un nombre croissant d’entreprises de toutes tailles (des TPE aux plus grosses PME les mieux équipées) se heurtent aux problèmes des heures supplémentaires qui constituent déjà un blocage malgré des aménagements divers des horaires avec l’accord du personnel. Cela entraîne des surcoûts et des dysfonctionnements dans la production. De même, le caractère saisonnier de l’activité fait problème pour certaines entreprises - les solutions les plus courantes (intérim, CDD, heures supplémentaires) étant à la fois coûteuses et inadaptées.

LE FUTUR PASSAGE AUX 35 HEURES : NON SEULEMENT UNE OBLIGATION, MAIS DES OPPORTUNITÉS

En tout état de cause, le passage aux 35 heures et la limitation des dépassements d’horaires hebdomadaires va obliger les entreprises à trouver d’autres solutions passant inévitablement par une nouvelle organisation du travail et des horaires plus diversifiés. Compte tenu de ces dysfonctionnements et surcoûts, le passage aux 35 heures pourrait être une opportunité en ce sens, plutôt qu’une nouvelle obligation. Les entreprises (de toute taille) des industries de la communication graphique ont tout intérêt à anticiper et à organiser autrement les horaires - donc la production. D’où l’importance d’une démarche commune au niveau de la profession afin de cadrer et faciliter ces solutions - relevant normalement de la négociation paritaire. Les représentants des salariés souhaitent une concertation d’ensemble portant non seulement sur les horaires, mais aussi sur la formation et le recrutement de personnel dans le cadre de la réduction du temps de travail.

précédent    sommaire    suivant
Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base de données
 

Copyright © CERIG/EFPG 1996-2001