Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base
DOSSIER cerig.efpg.inpg.fr 
Vous êtes ici : Accueil > Technique > Économie et Communication > E-Business dans l'imprimerie > Le E-Procurement 
          Révision : 05 Juillet 2002
E-Business dans l'Imprimerie

Jocelyne ROUIS - CERIG/EFPG
(Avril 2002)

IV - Le E-Procurement ou la gestion des achats et des commandes par Internet
IV. 1 Introduction     Précédent     Sommaire     Suite
En simplifiant et automatisant les processus de gestion des approvisionnements (procurement) via Internet, le E-procurement devient un des domaines les plus porteurs de bénéfices pour les entreprises dans les années à venir. Amélioration des cycles de d'achats, suivi régulier de l'évolution des marchés et surtout augmentation de la fidélisation de la clientèle sont les maîtres mots du E-procurement. Cette fonction couvre, en effet, les différentes étapes de la fonction approvisionnement depuis la création du besoin, la réalisation de la commande jusqu'à la facturation et au paiement. 
Les objectifs du E-procurement sont relativement simples et rejoignent ceux de tous les services achats. Ils visent :
    une réduction des prix des biens et des services ;
  un raccourcissement des cycles d'achats et d'exécution des commandes ;
  un allègement des coûts administratifs ;
  une amélioration des pratiques de gestion des stocks ;
  un renforcement du contrôle des achats isolés grâce à une automatisation des processus d'achat.
Dans le contexte des industries graphiques, les services développés par le E-procurement permettent :
    d'automatiser les tâches répétitives (bons de commande, BAT) et la transmission d'information. ;
  de centraliser la charte graphique client ;
  de respecter les procédures d'achats du client ;
  de respecter les procédures de production de l'imprimeur.
Pour le client ou le donneur d'ordre, le E-procurement présente, bien entendu, des intérêts :
    Possibilité d’achats en ligne et en libre service des documents (administratifs ou autres) de l'entreprise ;
  Gestion stratégique de ses achats ;
  Gestion de ses catalogues (liste de produits et/ou services disponibles).
Toutefois, si l'automatisation des processus de commande est un des principaux avantages du E-procurement, elle limite  sérieusement l'utilisation de ces systèmes à des commandes répétitives. Les imprimés récurrents  du type cartes de visite et imprimés administratifs, ou des versionnalisations de documents ou de dossiers (édition en petite série de documents en différentes langues par exemple ... ) sont, plus spécifiquement, concernés.
Pour ces imprimés, il est, en effet, possible de créer un modèle acceptant l'intégration d'un certain niveau de personnalisation. L'exemple le plus classique et le plus développé aujourd'hui est celui de la carte de visite.  Dans un cadre défini par la  charte graphique (taille, logo, police, ...), la personnalisation porte sur un nombre de zones limitées concernant le nom de la personne, son activité et son adresse.
Pour l'ensemble des imprimés administratifs, les solutions de E-Procurement présentent des sérieux avantages dont :
    un accroissement de la fidélisation de la clientèle ;
  une réduction du cycle de production des imprimés, surtout si ces systèmes sont couplés dans l'imprimerie à des presses numériques (Computer-to-Print ou Computer-to-Press).
Cependant, les solutions adaptées uniquement aux imprimés administratifs apparaissent déjà aujourd'hui comme trop restrictives et ayant des coûts de développement quelque peu disproportionné par rapport à la valeur du produit carte de visite même s'il est accompagné d'un service de personnalisation en ligne. Les tendances actuelles portent donc sur le marché des solutions de E-Procurement plus généralistes étant capables de traiter différents types d'imprimés.
Quoiqu'il en soit pour faire fonctionner correctement les applications développées, il reste encore un certain nombre de problèmes techniques à surmonter.
    Du coté des entreprises clientes, l'intégration des systèmes de E-procurement   nécessite bien souvent une réorganisation complète des tâches en interne ;
  Du coté des imprimeurs, les solutions de E-Procurement mises sur le marché présentent souvent des incompatibilités de cohérence avec les différents systèmes de d'information présents dans les imprimeries, ce qui va à l'encontre d'une amélioration de la gestion du flux dans ces entreprises.
IV. 2 Le principe du E-procurement    Sommaire
Proposer un service de E-procurement consiste pour un imprimeur à mettre en ligne, sur un site Web dédié pour un client, les imprimés de ce client selon les règles définies par sa charte graphique. Les zones personnalisables sont implémentées au moment de la mise en place du site. En se connectant au site Web dédié à l'aide d'un simple navigateur, les employés de la société cliente vont pouvoir :
    Afficher sur leurs postes les imprimés qu'ils peuvent commander ;
  Personnaliser (ou non) ces imprimés ;
  Valider leurs modifications en visualisant à l'écran l'équivalent d'un BAT en ligne (image GIF ou fichier PDF (faible résolution) du document avant impression)  ;
  Commander ces imprimés d'un simple clic de souris.
Bien entendu, avant que la commande ne soit effective, elle doit suivre une procédure de validation spécifique en interne dans chaque société cliente. L'application de E-procurement doit donc également intégrer ces aspects de validation.
IV. 3 Les solutions en mode ASP    Sommaire
Le modèle des ASP (Application Service Provider ou fournisseur de d'applications hébergées) permet d'utiliser, via un accès distant, des applications développées et gérées par un tiers. Elle consiste, pour un imprimeur à utiliser en ligne, via Internet,  des applications qui résident physiquement sur le serveur du fournisseur. Il loue ainsi le droit d'accès à ces applications plutôt que d'acheter des licences d'usage de logiciels à installer sur ses serveurs. La location des accès peut constituer une solution plus économique et plus rapide que le déploiement et surtout la maintenance interne des infrastructures liées à cette application. D’après le cabinet, Kearney Interactive, il serait, en effet, possible de faire baisser le coût des transactions d’achats de 40 % en utilisant des applications d’E-procurement...
Les principaux services offerts par les ASP sont :
    Mise en oeuvre de nouveaux services ;
  Hébergement d'applications ;
  Maintenance informatique des serveurs ;
  Mise à jour régulière des applications ;
Les principaux avantages des solutions ASP pour les imprimeurs sont :
    Rapidité de déploiement de nouveaux services ;
  Economies de ressources internes et de compétences nouvelles ;
  Accès nomade aux applications ;
  Maintenance et mise à jour assurées par le fournisseur l'ASP ;
  Infrastructure informatique à la charge de l'ASP.
Dans le domaine des imprimés, cette formule a fait naître un grand nombre de start-up. Cependant parce qu'elles pratiquaient des coûts relativement élevés, bon nombre d'entre-elles ont enregistré des difficultés. En effet, l'utilisation de ces applications nécessitait de payer un droit d'entrée assez onéreux auquel s'ajoutaient un pourcentage sur chacune des transactions réalisées avec l'application. L'effet d'échelle étant pour le prestataire et non pas pour l'imprimeur. Aujourd'hui, la tendance est plutôt de fixer un coût pour l'accès aux services auquel s'ajoutera un forfait mensuel variable en fonction de la taille de l'entreprise et ses prévisions d'utilisations. Le gros avantage de cette formule c'est qu'il devient possible pour les imprimeurs de budgéter et prévoir les coûts liés à ces applications.
Quoiqu'il en soit, malgré un coût important, il semble que cela revienne moins cher que le développement de logiciel et l'acquisition et la maintenance du matériel.
Cependant l'utilisation d'applications sur ce modèle génèrent quelques questions comme celle de savoir qui est au final le propriétaire des données clients que l'imprimeur a délocalisé chez l'hébergeur (fournisseur ASP) ou comment résoudre les problèmes liés à l'intégration (ou l'interconnexion) de ces applications avec les systèmes de gestion de ressources ou gestion de production déjà présents dans les imprimeries.
IV. 3. 1. En France
IV. 3. 1. 1. PrintChannel
PrintChannel est un des plus ancien ASP dans ce domaine. Il a mis en ligne son premier client aux USA en Juin 1998, puis s'est implanté en Angleterre en Juin 2000 et en France en Décembre 2000. Depuis le printemps 2002, il a cependant du fermer ses activités en France, du fait d'une progression dans ce marché beaucoup moins importante que prévue mais continue de suivre sa clientèle depuis l'Angleterre.
Son offre correspond à une solution d'achats et de production d'imprimés assistée par Internet qui est appelée APIAI. Cette application permet de commander des imprimés en ligne, d'en assurer le renouvellement, le repiquage et la personnalisation.
Grâce à un module original, appelé Configurator, l'imprimeur est capable de construire un site pour chacun de ses clients incluant un catalogue de produits imprimés spécifiques définis en fonction des besoins de son client. L'application permet également un suivi technique du produit projet comme la gestion de l'imposition et sorties en PDF.
Après avoir configurer le site, le client se connecte à son site Web dédié. Il dispose d'un catalogue de produits prédéfinis, peut les personnaliser, visualiser à l'écran une image GIF du résultat et valider puis envoyer sa commande. Le processus de validation des commandes dans l’entreprise cliente est prédéterminé dans le site. A ce stade, la commande est placée en attente avant de rejoindre le panier de l'imprimeur. Une fois que la commande est effective, les fichiers PDF générés intégrant la personnalisation sont envoyés à l'imprimeur.

Il est clair que ce type d'application vise plutôt les commandes de produits récurrents spécifiés dans des catalogues telles que les cartes de visites ou imprimés administratifs et intéresse sur une clientèle de grands comptes.

Le tarif de ce service correspond à un abonnement évalué selon la structure de l'entreprise (nombre d'unités de production) auquel s'ajoute un prélèvement d'un certain pourcentage sur les transactions réalisées à l'aide de la plate-forme PrintChannel. Plusieurs imprimeurs français sont utilisateurs de cette application.
Afin d’évoluer vers de nouveaux services, au printemps 2001, PrintChannel a racheté une partie des développements de la technologie Mediaflex (site qui a fermé ces portes en février 2001). Cela va permettre à PrintChannel de proposer un outil pour la gestion de stocks et un outil pour la gestion de sous-traitants multiples.
IV. 3. 1. 2. Imprimerie On-Line
La place de marché Imprimerie On-Line s'est diversifié et comme beaucoup d'autres propose aujourd'hui une application ASP de E-Procurement avec le logiciel PrintFlux. Il permet les commandes, gère les BAT, et optimise les amalgames via Internet. C'est un logiciel de catalogage et de commande. Après commande, l'imprimeur dispose de fichiers prêts à imprimer et pour lesquels tout est prévu, logistique et facturation comprise.
Printflux s'applique à des produits tels que les cartes de visites, les factures, les en-têtes de lettre, enveloppes et bons divers qui peuvent être ou non personnalisés en ligne. il s'adresse également à des documents du type documents commerciaux. Les documents qui parviennent à l'imprimeur sont des fichiers PDF. Chaque commande est accompagnée de son job-ticket, fichier numérique qui contient des informations techniques sur le produit : informations permettant la gestion de la couleur, informations sur le trapping (grossi, maigri ou défonce), informations sur le format (finis, avec fonds perdus)... Le système gère de plus les fichiers imposés ou amalgamés sur un simple clic suivant les spécificités du procédé d'impression : offset, numérique, sérigraphique du parc machine de l'imprimeur. Ainsi les coûts de prépresse sont fortement réduits pour les imprimeurs.
Les droits d'entrée pour l'utilisation de cette application sont beaucoup plus abordable que le système PrintChannel. De plus, un coût forfaitaire mensuel accessible vient s'ajouter au lieu du coût à la transaction traditionnel dans ce secteur. Plusieurs imprimeurs utilisent actuellement cette application.
IV. 3. 1. 3.  AkenaPrint
Un autre site Web est présent sur ce secteur, c’est Akenaprint. Ce site, plutôt orienté TPE au départ, a ouvert en Janvier 2001 une interface pour les grands comptes dans laquelle il recense actuellement plus de 250 chartes graphiques. Ce site Web travaille en intégration verticale avec des leaders nationaux voire européens sur des produits types (Carcy pour les cartes de visites, BIG (Angleterre) pour les badges personnalisés. Après validation d'un BAT à l'écran sous forme d'une image GIF servant à vérifier les polices et l'emplacement des différents champs et images, les informations de prise de commandes sur le site sont directement envoyées dans le système d'informations de l'imprimeur et dans son flux de production. Ainsi aucune intervention humaine n'est nécessaire entre la prise de commande par le client et la sortie machine : CTP ou presses numériques.
IV. 3. 1. 4.  AchatPro
A côté des solutions structurées  spécifiquement pour le marché graphique,se positionne également des acteurs généralistes comme AchatPro. Au départ basé sur une activité essentiellement place de marché, cette société s'est orientée en 2001 pour proposer un système de E-Procurement généraliste. Leur cible concerne également les imprimeurs à qui il propose d'utiliser pour leur fabrication d'imprimés cette application mais également de revendre ce système auprès de leur client pour d'autres familles d'achats. Le coût d'utilisation de ces services est nettement inférieur aux autres applications.
A la fin 2001, déjà 2 imprimeurs utilisaient ce système. Par contre, les limites techniques de ce procédé sont vite atteintes, car il ne gère que la partie traitement des commandes mais en aucune façon la description plus ou moins élaborée des produits à imprimer.
IV. 3. 1. 5.  Conclusion
L’idée de sous-traiter la gestion du commerce et de la collaboration électronique à des ASP est principalement basée sur le fait qu’une société gagnera à payer pour des services elle ne peut pas ou ne veut pas développer elle-même. A l’inverse, comme Internet est plus en plus présent et les outils nécessaires aux applications deviennent plus faciles à déployer, de nombreuses sociétés se sont intéressées au développement de leur propre infrastructure pour le E-procurement.

IV. 3. 2. Aux Etats-Unis

IV. 3. 2. 1.   Noosh
Noosh, présent depuis fin 1998 aux Etats-Unis, a longtemps concentré la colère des imprimeurs parce qu'il s'accordait avec les clients des imprimeurs (donneurs d'ordres) pour imposer aux imprimeurs la solution de Noosh. Solution fort coûteuse pour les imprimeurs et gratuite pour leur client. Depuis la fin de l'année 2000, cet ASP a reconnu son erreur de cible et tente de changer de modèle commercial en incitant les clients à inclure les frais des services dans le prix de la commande. Par contre, tous les nouveaux contrats signés par Noosh font payer un abonnement aux clients et aux imprimeurs. En Octobre 2001, Noosh a annoncé sa venue sur le marché européen : Angleterre, France et Allemagne sont les premiers pays visés, mais compte tenu de leurs mauvais résultats financiers des doutes subsistent à leur sujet.
IV. 3. 2. 2.  Printable
Printable a racheté au cours de l'été 2001 Collabria (surtout la clientèle et une partie de la technologie). Il délivre une suite de services en ligne intégrés pour le commerce électronique des imprimés. Il héberge et construit des sites Web pour les imprimeurs. Avec PrintSite Web Builder il est possible de créer des services de E-commerce personnalisés. Leur particularité tient à la facturation de leur service. Le coût dépend du nombre de services auxquels l'imprimeur peut prétendre et du nombre de ses clients enregistrés. Aucun pourcentage n'est ensuite prélevé sur les transactions. Le prix du service est ainsi prévisible et budgétable.
IV. 3. 2. 3.   PrintCafe
PrintCafe, qui a racheté en 2001 Impresse (autre nom de ce secteur), propose aujourd'hui des solutions de E-procurement pour les imprimeurs et leurs clients qui  sont englobées dans une logique de flux global, MIS (Management Information System). Plusieurs applications spécifiquement dédiés à des activités particulières ont été mises en place PrintSmithSite. Par ailleurs, PrintCafe parle de l'intégration de JDF dans ces applications
IV. 3. 2. 4.   HttPrint
Autre grand acteur au niveau des Etats-Unis c'est Httprint, Il propose une plate-forme de E-commerce qui permet aux acheteurs d'imprimés, aux intermédiaires et aux imprimeurs de gagner du temps et de l'argent en adoptant un type de collaboration très efficace. 
IV. 4 Solutions développées par des imprimeurs ou des reprographes    Sommaire
L'idée de sous-traiter la partie E-Procurement à des ASP est principalement basée sur le fait qu'un imprimeur ou reprographe gagnera plus à payer pour l'usage de services plutôt qu'à développer lui-même ces applications. Cependant cette option peut ne pas apparaître comme complètement satisfaisante. Toutes les données de clients résident sur le serveur de l'ASP et peuvent devenir sa propriété. Les services ont un coût très élevé (droit d’entrée plus pourcentage sur les transactions). Le  résultat est clair, plus l’application est utilisée, plus elle coûte cher. L’effet d’échelle, c’est l’ASP qui en profite et pas l’imprimeur.
Par ailleurs, comme Internet est de plus en plus présent et les outils nécessaires aux applications de plus en plus facile à déployer (enfin à première vue ...), de nombreuses sociétés se sont lancées dans le développement de leur propre infrastructure pour la gestion de leur service E-Procurement.

IV. 4. 1. Cartadoo

Cartadoo avec le groupe Barlerin développe un système voisin de celui de PrintChannel complètement dédié et intégré à leur outil de production (presses numériques). Sans aller dans les détails, la solution peut se décrire en quelques étapes. L'acte d'achat validé en ligne par le client ou le salarié d'une entreprise cliente déclenchera la fabrication spécifique d'un imprimé (cartes de visite ou imprimés administratifs ou commerciaux) récurrent, personnalisé et correspondant en général à de faibles tirages. Ce type d'imprimés est spécifique à chaque entreprise (logo, emplacement du texte, type de police…) et personnalisable pour chacun des salariés (ou agences) d'un groupe (nom, prénom, fonction, adresse de l'agence, etc). La particularité de Cartadoo est de complètement maîtriser l'ensemble des données sous forme numérique depuis la commande de l'imprimé jusqu'à sa réalisation.
Une partie de la difficulté technique de cette application repose sur plusieurs étapes : l’implémentation de la charte graphique et la programmation préalable à l'acte d'achat (implémenter : mettre en route et en œuvre un logiciel sur un ordinateur), l'intégration de cette application dans les entreprises clientes et la gestion du flux de production.
    Avant tout acte d'achat, l'implémentation de la charte graphique du client sur un site Web dédié est une étape essentielle de cette application. Elle doit permettre au client d'utiliser un canevas de saisie le plus standard possible, acceptant cependant de nombreux cas de figures comme les noms composés ou trop longs ;
  La validation des achats des clients doit se faire selon une procédure propre à chaque entreprise cliente. Il est donc important de proposer une parfaite intégration de l'outil visant un échange simplifié des données avec les systèmes d'informations présents dans ces entreprises ;
  Le dernier point essentiel concerne la mise en place d'un flux de production numérique sans rupture entre la commande et l'impression.
Depuis plusieurs mois maintenant Cartadoo exploite avec succès une application fonctionnelle qui a permis de parfaitement valider le concept dans sa globalité en terme de faisabilité et de réponse à un besoin du marché.

IV. 4. 2. DupliPrint

L'imprimerie DupliPrint, créée en 1993, se retrouve également à la pointe des nouvelles applications liées à Internet. Depuis 1996, cette entreprise héberge en interne, à Domont, son propre site Internet. De simple moyen de communication à l'origine, DupliPrint a développé un système de commande sur le Web complètement intégré à sa gestion de production. Via le serveur Web de Dupli-print, un client peut en ligne :
    Passer une commande en attachant un ou plusieurs fichiers ;
  Demander des devis ;
  Télécharger ses fichiers, les partager avec d'autres collaborateurs, les archiver sur le serveur de Dupli-Print ;
  Suivre l'état d'avancement de ses travaux ;
  Personnaliser ses documents.
Toujours avec la même logique, "aider les clients à communiquer le mieux possible et surtout apporter de la valeur ajoutée à leur communication", Fréderic Fabi, PDG de DupliPrint, a créé un second site Internet (Net Printing) permettant à ses clients de gérer eux-mêmes leurs travaux d'impression à travers trois applications :
    Express Print pour l'impression de documents urgents : le client télécharge ses rapports, brochures, ou mailings, passe une commande pour un nombre d'exemplaires. Il est livré sur Paris, en express le lendemain matin si sa commande est passée la veille avant 22 heures ;
  Office Print pour l'impression de cartes de visite en-tête de lettres, cartons d'invitation, mailings ... : avec un accès par mot de passe, le client choisit parmi sa bibliothèque un document à imprimer, saisit ses données variables, reçoit un bon à tirer et valide sa commande en ligne ;
  VariPrint : outil dédié à l'impression numérique pour le marketing "one to one".
Le point fort de DupliPrint, outre le fait d'être d'avoir conçu un système dépassant largement le cadre restreint des imprimés récurrents, c'est aussi de ne jamais opposer l'offset à l'impression numérique. Depuis sa création, cette société poursuit une active politique d'investissement dans ces deux secteurs et dispose aujourd'hui d'un site de production entièrement intégré depuis le prépresse jusqu'au routage. Dans un tel contexte, les commandes en impression numérique entraînent une augmentation des volumes imprimés en offset.
IV. 4. 3. Et les autres ...
Parmi les autres candidats à ces développements, se retrouvent diverses sociétés :
    Imprimeurs : Sofiac Normandie, Vasti Impression et logistique, 33 Impression, E-Danel
  Entreprises du Prépresse : Gutenberg on-Line, ...
IV. 5. Une mobilisation plus générale ...  Sommaire
Par ailleurs, une mobilisation autour des applications de E-procurement se développe de toute part.

IV. 5. 1. Les fournisseurs de progiciel de GPAO

Les fournisseurs de progiciel de gestion de production (GPAO) dédié aux imprimeurs sont très actifs sur ce domaine. Ils se lancent dans le développement de module intégrant le E-business permettant aux clients d'avoir des devis en ligne et d'envoyer leur commande par Internet.
Graphisoft, avec "Print to B", permet à l'imprimeur de mettre à disposition des clients qu'il a sélectionné l'accès au devis en temps réel via Internet.
Gamsys propose un module "E-Partner" qui offre aux imprimeurs la possibilité de disposer sur leur site Internet d'une liaison entre leurs clients et leur entreprise. Les principales fonctionnalités développées par "E-Partner" sont demande de prix, consultation des prix calculés mais aussi des commandes en cours, des stocks de produits finis, des stocks de papiers appartenant aux clients et une échange d'informations plus générales (modification de date et lieu de livraison...).
Aire Informatique et Volume Software proposent également des outils accessibles en ligne pour l'établissement de devis, la commande d'imprimés et le suivi de la production.

GesPrint est un logiciel de gestion commerciale pour les secteurs de la reprographie et de l'imprimerie. Il a été développé en étroite collaboration avec des professionnels, il intègre l'expérience des méthodes et des techniques de gestion commerciale de ces domaines. Il dispose de fonctions essentielles de conception des documents commerciaux comme les devis , les bons de livraison, les factures et les avoirs. Il Intègre également une fonction puissante de passage comptable automatique

Press-Sense propose le logiciel "iWAY System" qui fournit aux imprimeurs leur propre système de gestion de leur E-business. Au delà du E-procurement (gestion des approvisionnements), il permet le dialogue entre les applications de gestion financière, de gestion de production et de gestion des aspects techniques liés à l'imprimé (Job-Ticket). En effet, il est capable de répondre à toute une série de fonctionnalités incluant preflighting, color management et gestion des données variables et des e-mails. Ce système est adapté au marché des courts tirages couleur pour des presses numériques électrophotographiques (Computer-to-Print). 
Le système IWay comprend :
    un module de gestion des commandes en ligne.  Il permet à l'imprimeur d'avoir un outil de gestion des grands comptes (niveau de décision), des possibilités de personnalisation pour le client final, des solutions pour la gestion des données variables et une gestion des avoirs clients et des commandes. Les clients peuvent réceptionner des offres, expédier des commandes et éventuellement de suivre le process de fabrication, charger directement leurs fichiers PDF sur le site de l'imprimeur, gérer leurs maquettes avec un outil de personnalisation en ligne.
  un module de production permet une gestion du flux de production incluant la création  automatique de Job-Ticket après validation des commandes, lagestion et l'optimisation du parc machine et la mise en place d'un flux de prépresse efficace ;
  un module pour la livraison qui automatise et simplifie le processus de livraison.
Dans la version (2.0) qui sera prochainement disponible, le  logiciel iWAY utilisera le JDF (Job Définition Format) comme format standard pour la création des Job-Tickets.

IV. 5. 2. Les constructeurs de presses

Les constructeurs de presses numériques développent eux aussi d'étroits partenariats  avec les fournisseurs de solution hébergées de E-procurement pour proposer des flux de commandes à Internet spécialement adaptés aux problématiques des presses numériques.
Depuis l'année dernière, Xerox accompagne l'achat des nouvelles DocuTech d'un CD-Rom proposant l'installation d'un logiciel de E-procurement sur les serveurs de l'imprimeur ou du reprographe. Cette solution est encore très peu utilisée en France, seuls 2 ou 3 utilisateurs l'ont mise en service. En effet, gérer en interne une telle application même avec un logiciel livré demande d'avoir des compétences spécifiques et une stratégie clairement orientée vers Internet.
KBA a également récemment annoncé une interface "Printanet" pour sa presse numérique 74 Karat. Cette solution, couplée à un site Web, permet de recevoir les fichiers imprimés directement sur la presse !!! Printanet inclut les fonctions de devis, commande, épreuvage (soft proofing), gestion de la couleur, preflight (prévisualisation et transfert de fichiers, remote proofing, et les outils nécessaires à la transaction.
Indigo propose aussi depuis l'automne dernier une application présentant à la fois des applications de E-procurement, de gestion des flux en interne.
IV. 6  Conclusion   Sommaire
Le point essentiel pour garantir le succès de la mise en place de ces nouvelles applications, repose sur un plan d'action basé entre autre sur l'intégration des systèmes de E-procurement aux applications de gestion et aux flux de production présents dans les imprimeries. En effet, il faut éviter d'avoir à ressaisir des informations. L'automatisation va réduire le nombre d'erreurs possibles et permettre un gain de temps.
 
 

Page précédente

Sommaire

  Page suivante  

 
 
    Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base    
 

Copyright © CERIG/EFPG 1996-2002