Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base de données
DOSSIER cerig.efpg.inpg.fr 
Vous êtes ici : Accueil > Technique > Internet et le web > Internet et les Industries Graphiques 3
         Février 1997

Internet et les Industries Graphiques

par Jocelyne ROUIS - CERIG - E.F.P.G.


III - Internet et les Industries Graphiques




Qu'en est-il de la percée d'Internet auprès des professionnels du Secteur Graphique ?




En 1997, Internet est un vaste sujet, ouvert à toutes les discussions, surtout auprès des professionnels du secteur graphique.

Lors du dernier COMDEX'96 (salon informatique de renommée internationale) à Las Vegas, l'émergence de l'arrivée d'Internet dans le monde des industries Graphiques était au centre de nombreux débats. Pour ce secteur, déjà bousculé par l'arrivée de l'informatique et du tout numérique, les effets spécifiques d'Internet devait entraîner de profondes modifications de l'approche du métier.

Aux USA, bon nombre d'imprimeurs avaient déjà intégré cette technologie dans leur méthode de travail. En effet, ils entendaient garder leur position de leader pour ce qui est de délivrer de l'information auprès du public.

L'intérêt pour Internet était donc centré sur deux types d'activités :

1 -L'impression numérique et l'impression à la demande comme R.R. Donnelley. La croissance du nombre d'imprimeurs intéressés par ces secteurs a entraînée une augmentation des sites Internet d'imprimeurs, le but visé étant, l'amélioration de leur visibilité sur l'ensemble des régions géographiques des USA et à l'extérieur des USA.

2 - A coté de ce secteur figurent les imprimeurs pour lesquels l'intérêt d'Internet vient d'un repositionnement de l'entreprise comme agence de services multimédia offrant le développement de pages et de sites Web, de bases de données en ligne, de gestions des informations et des programmes pour leurs clients


Internet semblait donc déjà devenu une routine pour ces imprimeurs.

 

Le dernier salon Print'97 qui vient de se dérouler à Chicago ce mois-ci, confirme l'impact d'Internet, en tant moyen de transaction électronique, sur le développement de l'impression numérique. Actuellement, le transfert de données vers un imprimeur est souvent réalisé à l'aide soit de Syquest soit de cartouche Jaz.

En fort développement, aux USA, les connections pour le transfert de fichiers sont réalisées en ligne grâce à des modems adaptés soit à des liaisons RTC (téléphone) ou des lignes Numeris (RNIS) ou bien encore grâce à des lignes sur des réseaux privées (très couteuses) ou alors, solution encore plus couteuse, grâce à des liasons satellites.

L'avantage du réseau Internet sur ces réseaux dédiés ou propriétaires serait de fournir des accès simples pour un grand nombre de clients et cela pour des coûts réduits. Il serait beaucoup plus facile pour l'imprimeur de gérer par ce biais le transfert des données en provenance de ses clients. En effet, une fois le client connecté à Internet, il peut envoyer ses données n'importe où. Les seuls problèmes avec Internet et non des moindres sont la lenteur des temps de transfert des données et les questions de sécurité.

Pourtant, des sociétés commencent à proposer des packages incluant serveur et logiciels pour mettre en relation les imprimeurs et leurs clients soit via des lignes numérotables (RTC ou RNIS) soit via Internet. Pour les imprimeurs qui ont adoptés l'impression numérique, le Web semble donc le moyen le naturel pour augmenter son chiffre d'affaires.

 

De plus, un nouveau protocole pour Internet, spécifique au monde l'imprimerie, est en train de voir le jour. Il s'agit d'une nouvelle technologie qui sera bientôt soumise aux instances de l'Internet en vue de son approbation comme un nouveau standard de l'Internet.

Ce protocole permettra aux utilisateurs de localiser les imprimeurs par types activités, emplacements géographiques ou par noms, puis de leur soumettre un travail, de l'annuler ou de suivre l'état de ce travail.

Ce protocole présente les caracrtéristiques suivantes :

  • Il est indépendant de la plateforme informatique
  • Il comprend les langages PostScript, PCL, ... mais aussi les fichiers issus de Word et PowerPoint.
  • Il fonctionnera avec les systèmes de systèmes de sécurité présent sur Internet pour les authentifications et les autorisations.
  • Il sera basé sur un système d'adressage appelé URI ( Uniform Resources Identification) sytème similaire aux URL, mis à part que l'URL est un pointeur non permanent dans le temps alors que l'URI sera un pointeur permanent en tant que numéro d'identification d'un périphérique de sortie.
  •  

    La popularité du Web a provoqué une augmentation des besoins de bande passante sur Internet d'où de sérieux problèmes d'encombrement. L'ISDN est de son coté une technologie veillissante pour laquelle on attend peu d'évolution.

    En réalité, il n'y a pas une seule réponse aux besoins de transferts de fichiers des imprimeurs. Ils sont fonction des volumes à transférer et du temps disponible. L'imprimeur se devra donc d'offrir à ses clients un éventail de possibilités. Il devra avoir un site Web être connecté à des réseaux dédiés pour les gros clients et à des lignes RNIS pour des travaux moins volumineux afin de couvrir l'ensemble des besoiuns de ses clients.



    Quelle est la situation de la France dans ce domaine ?



    Même si l'arrivée d'Internet progresse lentement au sein des Industries Graphiques, l'intérêt des professionnels français pour ce nouveau média est incontestable.

    En effet, le développement des sites Internet concernant le secteur graphique est en constante augmentation depuis l'été 1996.
    En juillet 1996, le CERIG avait recensé une dizaine d'imprimeurs sur le réseau Internet. Début Janvier 1997, on en comptait pas loin d'une trentaine.

    Actuellement, une plus d'une quarantaine d'imprimeurs ainsi que quelques entreprises du pré-presse sont présents sur le réseau Internet (au total 46 entreprises référencées par le CERIG au 3/03/97).

    Près de 60 % de ces entreprises présentent des sites structurés, composés d'une architecture de pages parfois très élaborée et déclinant diverses informations sur la société et ses activités.

    Parmi ces sites, on notera :

    A'Prim - http://www.aprim.fr/present.htm

    Berger Levrault - http://www.berger-levrault.fr/


    Cloitre Imprimeurs - http://gaia.eurobretagne.fr/CLOITRE_IMPRIMEURS/index.html

    Corlet Imprimeur - http://agfa.worldnet.net/corlet/

    Imprimerie ARTE - http://www.imaginet.fr/~jules/ARTE.html

    Imprimerie Atelier Hugueniot - http://www.hugueniot.com

    Imprimerie D3 - http://www.ags.fr/d3/

    Imprimerie GIP - http://www.imp-gip.fr

    Imprimerie Lartigot - http://www.lcm.fr/lartigot.html

    Imprimerie Louis Jean - http://worldserver.oleane.com/louijean/index.html

    Imprimerie Marc Poussière - http://www.awn.com/imp/

    Imprimerie Nationale - http://www.imprimerienationale.fr/


    Imprimerie Roux - http://www.imp-roux.fr

    Jouve - http://www.jouve.fr/

    Quebecor Europe - http://www.quebecor.com/qorprt/exeur-f.html

    Pour les autres, ils ne diffusent qu'une page d'informations sur les raisons sociales de la société au sein de serveurs de collectivités locales ou régionales, ou de groupements.

    Les motivations de création d'un site Internet pour les entreprises du secteur Graphique semblent dans un premier temps liées à l'orientation des activités vers le développement d'un département multimédia (on-line et/ou off-line). Et contrairement à d'autres secteurs professionnels, la taille de l'entreprise n'intervient pas comme un critère déterminant de la présence sur le réseau Internet. En effet, de nombreuses imprimeries, parmi les plus importantes, sont absentes de ce réseau.



    Analyse statistique du contenu des sites imprimeurs sur Internet



    Au 3/03/97, le CERIG dénombrait 46 entreprises du secteur Industries Graphiques présentes sur Internet. Ces entreprises se sont soit directement signalées auprès de l'administrateur du CERIG, soit pour la majorité d'entre elles ont été retrouvées suite à des interrogations régulières des moteurs de recherche, d'où l'importance d'être correctement référencé auprès de ces outils indispensables aux cybernautes.

    Sur tous les sites rencontrés, une information générale sur la société et ses activités est présentée. Les informations à ce sujet sont plus ou moins importantes suivant le type de site (page unique ou site complet). Il est à regretter, que dans certains cas, une information simple comme l'adresse de la société soit omise.

    Dans 41 % des sites, une présentation des personnes est proposée, cela va de la présentation des dirigeants à une présentation plus détaillée incluant l'équipe commerciale et les administratifs.

    Certaines entreprises déclinent l'ensemble de leurs matériels (30 %).

    Enfin, 13 % des sociétés proposent des textes ou dossiers sur des sujets d'intérêts pour l'entreprise.

    La présentation de sites Web développés par l'entreprise est un bon vecteur de promotion et 7 % des sites proposent des liens vers leurs sociétés clientes.

    En fait, tout cela reflète souvent une utilisation du réseau Internet uniquement dans sa fonction vitrine de présentation des sociétés.

    Par contre, avec l'augmentation de la fréquentation de ce réseau, on voit apparaître sur les sites imprimeurs les prémices d'échanges avec les clients. Actuellement, on peut remplir des formulaires de devis sur 9 % des sites et 1 société propose même à ses clients d'envoyer leurs fichiers via Internet et de suivre en temps réel leur BAT (service non encore fonctionnel).

    Dernier point, Internet est un réseau international et les imprimeurs sont sensibles à ce contexte particulier. 11 % des sites rencontrés sont bilingues avec l'anglais voir même trilingue avec l'Allemand.


    Coté courrier électronique, il est regrettable de constater que la moitié des sites n'offre pas la possibilité aux visiteurs/clients de pouvoir communiquer directement avec l'entreprise. Ne pas mettre une adresse électronique son site ou sa page Web, paraît s'incrire dans une démarche qui va à l'encontre des buts visés par sa présence sur Internet...


    Autres Serveurs


    A coté du secteur industriel proprement dit, des serveurs d'informations pour la profession commencent également à apparaître en France. On peut ainsi citer Imprifrance et le CERIG.


    IMPRIFRANCE - http://www.lcm.fr/imprifrance.htm

    Ier Groupement Français de la Chaîne Graphique. Il regroupe et présente près d'une quarantaine d'imprimeries et leurs activités.


    Le CERIG - http://cerig.efpg.inpg.fr

    Le CERIG (Centre d'Etudes et de Ressources des Industries Graphiques), créé avec l'aide de la profession est basé à l'Ecole Française de Papeterie et des Industries Graphiques (EFPG). Il offre, actuellement, un ensemble de services pour les professionnels des Industries Graphiques. Entre autre, il diffuse sur le réseau des dossiers techniques et scientifiques sur des sujets d'actualités, offre un espace de discussion : les forums, permet l'accès en ligne à une base de données et proposent des liens vers de nombreux autres sites.


    Pour de plus amples informations, contacter J. ROUIS (CERIG - EFPG).

     
     
    Chapitre précédent Sommaire  Chapitre suivant 
     
     
      Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base de données  
     
    Copyright © CERIG/EFPG 1996-2000