Accueil Plan du site Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base  
logo CERIG NOUVELLE cerig.efpg.inpg.fr 
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Nouvelle > Apple consolide son rétablissement           29 avril 1998

Apple consolide son rétablissement

Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante

Jean-Claude Sohm
(29 avril 1998)

 

La part d'Apple sur le marché américain est passée de 3,4  % au dernier trimestre 1987 à 4 % au premier trimestre de cette année, selon l'institut IDC. Elle était de 4 % il y a un an. L'institut Dataquest (qui fait partie du Gartner Group) fournit des chiffres voisins : 4,1 % pour le trimestre écoulé. La part d'Apple sur le marché mondial est actuellement de 3,2 % contre 3,3 % il y a un an. La consolidation des finances d'Apple va donc de pair avec celle de son marché.

Apple, qui s'était retiré du marché des imprimantes à jet d'encre, vient de signer un nouvel accord avec Hewlett-Packard. Apple vendra certaines imprimantes HP, et HP rendra ses futurs modèles compatibles Apple.

La société Apple n'a jamais réussi à prendre une part appréciable du marché des serveurs, faute en particulier d'un système d'exploitation adéquat. Elle s'en était même retirée complètement, avant d'y revenir en douceur, mais personne ne s'attend à ce qu'elle en devienne un acteur important. Un serveur équipé du processeur G3 (actuellement cadencé à 300 MHz) vient de sortir. En fait, seule la publication de Rhapsody permettra à Apple de tenter sérieusement sa chance sur ce marché -- lequel est déjà fort encombré.

La société Sonnet commercialise des cartes qui permettent de moderniser à moindres frais les divers PowerMacs. Son concurrent immédiat est la société Newer Technology.

Notons pour terminer qu'une machine haut de gamme, équipée d'un processeur G3 cadencé à 400 MHz, est annoncée, et que de nouveaux moniteurs ColorSync sont désormais disponibles. Ces matériels sont plus particulièrement destinés au marché des arts et industries graphiques.

Note : deux ans après l'écriture de cette nouvelle (automne 2000), le serveur d'Apple sort équipé du processeur G4 et du système d'exploitation AppleShare IP (bientôt remplaçable par Mac OS X, qui est actuellement en version bêta). Il s'agit toujours d'une machine monoprocesseur, ce qui -- dans le monde des serveurs -- correspond vraiment à l'entrée de gamme. Apple n'a pas réussi à reprendre pied dans le domaine des serveurs web : en deux ans, la fraction des sites servis par une machine Apple est tombée de 1,4 à 0,5 %. Les études statistiques effectuées sur le trafic d'un grand nombre de sites web révèlent que 3 à 4 % des internautes utilisent un Mac, ce qui montre que la part d'Apple sur le marché des stations de travail reste à peu près constante. Cependant, le ralentissement des ventes de machines Apple depuis le milieu de l'année 2000, et la diminution correspondante des bénéfices, ont fait baisser de moitié la capitalisation boursière de cette société. Les analystes financiers se posent toujours des questions sur l'avenir à long terme d'Apple, ce qui rend les opérateurs nerveux en bourse. Il semble qu'aujourd'hui, le plus gros problème de la société Apple provienne de ce qu'elle ne maîtrise pas la production du microprocesseur RISC qu'elle utilise, et que ses deux fournisseurs (IBM et Motorola) ne s'entendent pas sur l'avenir de ce dernier.

 
 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante
  Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base 
 
Copyright © CERIG/EFPG 1996-2002