Accueil Plan du site Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base  
logo CERIG NOUVELLE cerig.efpg.inpg.fr 
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Nouvelle > DVD... morosité           15 mai 1998

DVD... morosité

Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante

Début Octobre 1997, le Cerig a publié une nouvelle intitulée "Les avatars du DVD ne sont pas terminés". Huit mois plus tard, les informations contenues dans ce texte sont toujours d'actualité -- à ceci près que les chiffres annuels sont plus mauvais que prévus, et les problèmes techniques moins bien résolus qu'on ne pouvait le penser.

Jean-Claude Sohm
(15 mai 1998)

Les platines DVD

L'année1997 devait être, pour la version vidéo du DVD, l'année du grand décollage. Les fabricants de platines DVD (reliées à un poste de télévision, et utilisées pour visionner des films) espéraient vendre des millions d'appareils, pour le seul marché américain, dans l'année. Puis les chiffres furent révisés à la baisse : un demi-million ne serait déjà pas si mal ! On sait maintenant ce qu'il en a été : environ 350.000 platines ont été vendues l'an dernier aux États-Unis.

Certaines grandes firmes cinématographiques d'Hollywood boudent toujours le DVD, et le nombre de titres publiés atteint à peine 200. De plus, l'interopérabilité n'est toujours pas assurée : il arrive qu'un vidéo-DVD puisse être lu sur une platine de telle marque, et pas sur celle de telle autre marque. Les particuliers hésitent donc à s'équiper, et le syndrome de la poule et de l'œuf fonctionne à plein rendement.
 

Les lecteurs de DVD

Les analystes sont donc de plus en plus enclins à penser que l'avenir du DVD passe par le DVD-ROM. Pourtant, les ventes de lecteurs de DVD (à incorporer dans un micro-ordinateur) restent squelettiques : les fabricants de PC n'incorporent ce périphérique que dans un nombre très restreint de modèles, et rares sont les utilisateurs qui achètent un kit (comportant un lecteur de DVD, et une carte de décompression MPEG-2 que l'on doit relier à la carte son) pour l'incorporer à leur machine. Ce dispositif ne leur rend pas grand service, et les problèmes techniques abondent -- même avec les lecteurs de seconde génération arrivés récemment sur le marché.

1 - La lecture des vidéo-DVD

Actuellement, un lecteur de DVD peut être utilisé pour exploiter plusieurs types de disques : le vidéo-DVD, le DVD-ROM, et les divers CD. En ce qui concerne le vidéo-DVD, on retombe -- en pire -- dans les problèmes cités plus haut à propos des platines. Rares sont encore les micro-ordinateurs assez musclés pour décompresser les fichiers MPEG-2 par voie purement logicielle, et une carte de décompression s'impose presque toujours. Très rares sont les cartes graphiques capables d'afficher de la vidéo en plein écran, à 30 images par seconde, avec une bonne résolution : les images sont donc floues et saccadées. Comme chacun sait, les producteurs de cartes graphiques font actuellement beaucoup plus d'efforts pour le 3D que pour la vidéo, car telle est l'attente du marché. Certains fabricants proposent de relier le lecteur de DVD, la carte de décompression MPEG-2 et la carte graphique par des câbles ad hoc, mais il n'existe aucun standard dans ce domaine ; les problèmes de compatibilité matérielle foisonnent donc. Conclusion : si vous tentez de visionner des films DVD sur votre micro-ordinateur, vous risquez d'être déçu !

2 - La lecture des DVD-ROM

La situation est techniquement meilleure pour le DVD-ROM : un lecteur DVD les déchiffre généralement sans peine. Mais, qu'il s'agisse de produit grand public ou professionnel, l'offre de DVD-ROM reste très faible.

    Dans les catalogues des éditeurs, les DVD-ROM sont encore rarissimes. On y trouve cependant quelques jeux incorporant beaucoup de vidéo, et quelques grandes encyclopédies ;
  Le logiciel est de plus en plus distribué sur CD-ROM, mais pratiquement jamais sur DVD.

Trois raisons peuvent être invoquées pour expliquer la situation du marché professionnel :

    La place disponible sur CD-ROM (650 Mo) est suffisante dans la presque totalité des cas. La taille des plus gros logiciels -- qui sont les systèmes d'exploitation -- ne dépasse guère une à deux centaines de Mo actuellement ;
  La base de lecteurs de DVD installée est si faible que les éditeurs ne veulent pas prendre de risque ;
  Le véritable concurrent du CD-ROM n'est pas le DVD, mais Internet, qui se révèle de plus en plus comme l'outil de choix pour distribuer et mettre à jour le logiciel.

La version 4 d'Internet Explorer pour PC constitue une excellente illustration de ce dernier point. Quand on sélectionne l'aide dans la barre des menus, on trouve une option intitulée "mise à jour du produit". Elle permet non seulement de mettre à jour en ligne -- et automatiquement -- le navigateur, mais également les logiciels que Microsoft lui associe, Windows 95 compris.

3 - La lecture des CD

Les lecteurs de DVD de première génération ne pouvaient pas lire les CD-R, et encore moins les CD-RW : les utilisateurs avaient été abondamment prévenus de ce manque de compatibilité ascendante. Les lecteurs de seconde génération sont censés lire les CD-R et les CD-RW, mais le résultat est souvent imprévisible. On espère que le problème sera résolu pour les lecteurs de troisième génération...

4 - Conclusion

La conclusion s'impose d'elle-même : à moins que vous ne soyez un fanatique de nouvelle technologie, prêt à essuyer tous les plâtres, n'installez pas encore de lecteur de DVD sur votre micro-ordinateur.

En effet :

    il pourrait lire les DVD-ROM, mais vous n'en trouverez pratiquement pas ;
  vous trouverez des vidéo-DVD, mais il risque de ne pas pouvoir les lire ;
  vous ne savez pas si vous pourrez relire vos CD-R.

Gardez donc votre "vieux" lecteur de CD-ROM, car :

    il est techniquement au point ;
  il est peu coûteux ;
  et un modèle "multiread" pourra relire vos CD-RW.

 

DVD-RAM

Le DVD-RAM est la variante réinscriptible du DVD. Compte tenu des besoins croissants de l'informatique en matière de stockage (sauvegarde et archivage), ce type de DVD est promis à un bel avenir par les experts. Malheureusement, une malédiction poursuit le petit monde du stockage informatique : il y a presque autant de standards que de fabricants. Le DVD-RAM n'y a pas échappé : le DVD Forum n'ayant pu mettre tout le monde d'accord, deux ou trois formats vont se disputer le marché, et les utilisateurs risquent fort de bouder cette nouvelle technologie.

Conclusion : n'hésitez pas, achetez un lecteur/graveur de CD-R/CD-RW. Le prix a encore baissé, et la nouvelle génération est très pratique à utiliser.

En ce qui concerne le DVD-RAM, une seule consigne : wait and see.
 

L'avenir

Si la situation actuelle du DVD n'est pas brillante, ce produit est cependant promis à un bel avenir. Les analystes pensent que les problèmes techniques seront rapidement résolus : les constructeurs de micro-ordinateurs installeront alors de manière systématique un lecteur de DVD en lieu et place du lecteur de CD-ROM sur chacune de leurs machines. La base installée prenant de l'importance, les éditeurs de produits grand public prendront le train en marche, et les DVD-ROM foisonneront sur le marché. Les plus optimistes pensent que le processus se mettra en marche dès cette année : affaire à suivre.

 
 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante
  Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base 
 
Copyright © CERIG/EFPG 1996-2002