Accueil Recherche | Plan Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base
NOUVELLE cerig.efpg.inpg.fr 
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Nouvelles > Révolution graphique
Révision : 06 Juillet 2005
Révolution graphique !


    Nouvelle précédente Liste des nouvelles

C’est maintenant un fait acquis, nous  sommes sortis des schémas économiques qui prévalaient depuis la guerre et nous sommes en train de vivre plusieurs révolutions, changements structurels très profonds, qui affectent, bien entendu, le secteur des industries graphiques et du papier.
Trois exemples, il y en aurait d’autres, bien sûr !, concernant plus ou  moins directement les industries graphiques permettent de mettre en évidence ce constat !

Jacques de Rotalier
(22 Juin 2005)

La révolution Internet - Google et Mémoire Mondiale

En savoir plus sur...

Tout le monde connaît maintenant la proposition que Google a fait à 5 des plus grandes bibliothèques anglo-saxonnes (Harvard, Stanford, Michigan, New York Public Library , Oxford Bodleian Library) : "numériser en 6 ans 15 Millions d’ouvrages" soit 4,5 Milliards de pages en provenance des fonds de ces institutions.
Ce qui est proprement fascinant ou effrayant dans cette proposition, c’est qu’elle est faite par une société qui n’existait pas il y a … 8 ans de ça ! et  qui pèse désormais 74 Milliards de Dollars !
Eric Schmidt, PDG de cette entreprise, se donne pour mission "d’organiser l’information du monde et de la rendre accessible à tous".
Quelle réponse est en mesure d'apporter l’Europe à ce nouveau "défi américain" ?

La Chine ou la révolution asiatique

Un autre domaine lié aux industries graphiques, celui du papier et du carton n'est pas reste de révolution. En effet, la Chine met en service, au cours de cette année 2005, 13 nouvelles machines papier et carton ultra modernes et de dernières technologies ayant une capacité de production totale supplémentaire de 5 Millions de tonnes !
Ces nouvelles capacités représentent, à elles seules,  50 % de la capacité de production du 9ème pays producteur mondial qu’est la France !
La Chine conforte ainsi sa place de 2ème place de producteur mondial de papier et carton. Par contre, ce pays a un niveau de consommation de papier par habitant encore très faible (35/40kg par habitant) ce qui devrait lui permettre d’absorber progressivement cette production supplémentaire.
C'est  tout de même un pays à surveiller de prêt dans le cas où sa consommation interne de papier ne se développerait pas aussi vite que prévue.
Reste, par ailleurs un problème majeur concernant ce pays, parmi les investisseurs Chinois, l’un d’entre eux doit 13 Milliards de Dollars !!! à ses créanciers et, fait tout actuellement pour en diminuer le montant ou en retarder les échéances…
Les règles ne devraient-elles pas être les mêmes pour tout le monde ?

Donneley ou la révolution de service

Donnelley, premier imprimeur mondial, présent aux USA, vient d’annoncer qu’il rachetait une plateforme d’édition (The Astron Group) pour pratiquement 1 Milliard de Dollars. Cette plate-forme associant pré-presse, achat d'impression, gestion documentaire et gestion de bases de données décentralisée pour les imprimés administratifs, publicitaires, et le maketing direct emploient 4 000 salariés et réalise un C.A. de 550 Millions de Dollars.
Donnelley fait à grande échelle, ce qu’un certain nombre d’imprimeurs commencent à réaliser : proposer du service et, non plus seulement du "tour machine".
La révolution numérique et Internet le permettent : la boucle lancée par Google est bouclée !

Et que fait l'Europe dans un tel contexte ?

En ce qui concerne Google, Jean Noël Jeanneney, Président de la Bibliothèque Nationale de France, essaie d’organiser une riposte des grandes bibliothèques Européennes. La tâche ne sera pas facile mais il n’y a pas de temps à perdre.  Il faudrait faire vite et mieux, pour faire passer son projet alternatif du cap de l’information à celui de la culture. Construire un immense Quid ou un outil pédagogique au service du plus grand nombre ? Tel est l’enjeu,  à mon avis.

Pour ce qui est de la Chine, les grands leaders scandinaves du papier et du carton font déjà partie des investisseurs en Chine,simplement ils doivent veiller à ne pas se faire déborder et à ce que les Chinois respectent les règles du jeu commercial mondial.

Du coté de la notion de service, dans les industries graphiques, la prise de conscience fait progressivement son chemin.
En Europe, ce sont plutôt les plateformes qui "ont la main mise sur l'ensemble de la chaîne". C'est elles qui fixent les prix et ont parfois trop tendance à appuyer sur la tête de leurs fournisseurs, au nom de la réduction des coûts imposée par les annonceurs.
Cette situation a des limites. Si l’Europe est en panne aujourd’hui, c’est aussi parce que certains ne veulent (ne peuvent ?) pas payer le travail à son juste prix. Dommage !

Conclusion

Le secteur graphique reste indispensable à la vie, à la culture. Il essaie de se repositionner dans un contexte en plein bouleversement. Restons attentifs à toutes les évolutions en cours.  J’espère que cette lettre vous y aidera un peu !

Jacques de Rotalier a passé 30 ans dans la commercialisation en Europe et aux USA, de la quasi-totalité des papiers Impression/Ecriture. Il intervient maintenant comme journaliste dans des revues spécialisées de la chaîne graphique, ainsi que comme consultant papier (perspectives stratégiques, achat, vente, ...).
e-mail : rotajac@noos.fr

 
 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante
   Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base   
 
Copyright © CERIG/EFPG 1996-2005
 
Mise en page : J.Rouis