Accueil Recherche | Plan Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base
NOUVELLE cerig.efpg.inpg.fr 
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Nouvelles > Pagora évolue et se développe pour mieux servir les professions qui la soutiennent
Révision : 17 juillet 2008
Pagora évolue et se développe pour mieux servir les professions qui la soutiennent
 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante

L’École Française de Papeterie et des Industries Graphiques (EFPG), qui a célébré ses 100 ans en 2007, poursuit son évolution. En septembre 2008, elle deviendra Pagora, École internationale du papier, de la communication imprimée et des biomatériaux.
Ce changement de nom s’inscrit dans la réforme de l’Institut Polytechnique de Grenoble (Grenoble INP), devenu Grand Établissement et regroupant désormais 6 écoles d’ingénieurs. Pagora devient donc l’une de ces écoles, tout en s’appuyant sur la structure privée qui contribue à sa spécificité. Ce rapprochement lui donne une assise particulièrement solide tout en renforçant les liens industriels et internationaux de Grenoble INP. Une nouvelle dimension pour l'école qui favorise par tous les moyens ses relations fortes avec les professions qui la soutiennent, comme par exemple en intégrant un voyage des étudiants à la Drupa, le salon de référence des industries graphiques, dans son programme de formation.

Bernard Pineaux, directeur-adjoint de Pagora (Juillet 2008)
[Article paru dans Acteurs de la filière graphique n°46 de juin 2008]

 

   
En savoir plus...
  Bernard Pineaux, Pagora
Bernard Pineaux

La Drupa constitue toujours pour notre école l’occasion de faire le point sur les réponses des constructeurs et fournisseurs aux attentes du marché et sur les innovations technologiques susceptibles de modifier les manières de travailler ou d’ouvrir de nouvelles perspectives (produits, applications). Les élèves ingénieurs de 2e année de Pagora s’y rendent afin de compléter le travail de veille technologique qu’ils ont entamé à l’école, dans le cadre de leurs études. Un sujet ciblé leur permet en effet de ne pas s’épuiser dans les 19 halls de cette gigantesque exposition et de profiter pleinement des quelques jours qu’ils y passent.

Il se dégage de chaque Drupa des tendances qui servent notre mission d’école d’ingénieurs en alimentant la conception de nos programmes et les perspectives de recherche. Parmi les tendances de 2008, citons la confirmation du développement spectaculaire de l’impression jet d’encre – procédé de loin le plus versatile en termes d’applications –, la multiplication des équipements donnant de la valeur ajoutée aux produits réalisés, l’extension des modes de séchage "propres" (par rayonnement ultra-violet ou faisceau d’électrons), ou encore l’automatisation des tâches, tant en pré-impression qu’en impression ou finition. La prise en compte de l’environnement se généralise également dans l’offre des fournisseurs et reflète bien les préoccupations actuelles des entreprises de la communication graphique.

Plus que jamais, il est essentiel pour nos ingénieurs de comprendre de telles évolutions pour mieux les intégrer dans leurs réflexions stratégiques et leurs décisions. Bien au-delà de la seule technique, c’est en effet la globalité des problématiques industrielles que les ingénieurs doivent appréhender pour accompagner ou diriger leurs entreprises. Il s’agit par conséquent pour Pagora de préparer au mieux ses étudiants aux fonctions qui seront les leurs.

Pour ce faire, l’école s’emploie à :

    améliorer encore son recrutement ;
  promouvoir l’apprentissage aux niveaux ingénieur et licence professionnelle dans le secteur de la communication imprimée ;
  multiplier les échanges avec des universités étrangères ;  
  améliorer le niveau en anglais de ses diplômés ;  
  développer ses enseignements relatifs aux biomatériaux ;  
  faire intervenir davantage d’enseignants issus du secteur industriel ;  
  élargir son offre de formation continue ;  
  promouvoir ses actions de veille technologique (via le Cerig) ;  
    renforcer ses liens avec les professions, tant au niveau national – par exemple via des partenariats – qu’international – par exemple au sein du réseau européen d’universités et de centres de recherche qui vient de se créer, en partenariat avec Intergraf et l’association de recherche Iarigai.  

L’innovation et les évolutions technologiques exigent également une activité de recherche soutenue. Afin de développer cette dernière dans le contexte du "papier intelligent et de l’impression du futur", le laboratoire de Pagora (LGP2) s’est associé avec son voisin le Centre Technique du Papier et avec Grenoble INP pour créer une plate-forme technologique nommée TekLiCell. Cette plate-forme servira de support à des actions de formation sur des pilotes et à des projets de recherche en lien étroit avec des PME du secteur.

Pagora évolue et se développe pour mieux servir les professions qui la soutiennent. Nous demeurons à votre écoute pour bâtir des collaborations qui, nous en sommes convaincus, vous aideront à pérenniser vos activités et nous aideront par là même à mieux remplir notre mission.

 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante
   Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base   
 
Copyright © Cerig/Grenoble INP-Pagora
 
Mise en page : A. Pandolfi