Accueil Recherche | Plan Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base
NOUVELLE cerig.efpg.inpg.fr 
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Nouvelles > 2008, une DRUPA marquée par le développement  durable
Révision : 12 mai 2008
2008, une DRUPA marquée par le développement durable
 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles

Bravo  à Duomédia  Public Relations !
Le premier séminaire pré-DRUPA organisé le 3 avril dernier à Paris aux Gobelins (Ecole de l'image) par Duomedia fût un réel succès, riche en informations. Identification des grandes tendances du salon et les points "à ne pas manquer"  afin que chacun prépare au mieux sa visite étaient aux rendez-vous. En effet, arpenter les 19 halls d'exposition ne sera pas une mince affaire ! Il est donc préférable de bien cibler ses centres d'intérêts et de prévoir son parcours à l'avance.
C'est pourquoi, en complément de cette matinée, une visite du site Web de la DRUPA est sans doute incontournable. Ce site propose une multitude d'informations et présente dans sa rubrique "Actualités" les dernières annonces des exposants.

 Jocelyne Rouis (12 Mai 2008)

DRUPA 2008 du 29 mai au 11 juin, une DRUPA XXL !

   
En savoir plus...
  Véronique Lable Séminaire Pre-Drupa
Agitateur - Lagunage Saillat

Véronique Lable, Directeur des Gobelins (Ecole de l'image à Paris), a accueilli l'assemblée avec un discours de bienvenue chaleureux.

Elle a, ensuite, présenté son école totalement dédiée à l'image, avec chaque année d'une part 700 jeunes formés dont 300 dans les sections industries graphiques, tous en apprentissage et d'autre part, plus de 1000 salariés inscrits dans les programmes de formation continue.
 

En effet, l'école des Gobelins entretient un lien très fort avec le milieu industriel et est en permanence à l'écoute des entreprises pour anticiper et innover dans ses programmes.

 

 
Monica Kissing - Drupa Messe

 

Puis Monica Kissing et Patricia Muller ont présenté les points importants de la DRUPA 2008. Cette DRUPA, considérée comme les jeux olympiques de l'industrie graphique et des médias, va s'attacher à imposer les produits imprimés face à la concurrence.

Avec plus de 1 800 exposants provenant de quelques 50 pays, une superficie d’exposition de plus de 170 000 m2 (une surface équivalente à plus de 40 terrains de football) , 400 000 visiteurs et 3 500 journalistes venant du monde entier, DRUPA 2008 sera le plus grand salon DRUPA,  jamais organisé en plus de 50 ans d'histoire.

Sur les 19 halls d'exposition, il sera possible de retrouver les thématiques ci-dessous et les grands fournisseurs de ces secteurs :

    Halls 1 et 2 : Impression - Heidelberg Druckmaschinen AG, Polar - Mohr
  Halls 3 et 4 : Impression, matériels et services
  Halls 5 et 9 : Impression numérique - Kodak, Konica, Minolta, Ricoh
  Hall 6 :  PrintCity, finition
  Halls 8a et 8b : Impression numérique - Xerox, HP-Indigo, Agfa-Geveart, FujiFilm
  Halls 10, 11 et 12 :  Transformation du papier et production d'emballage - Bobst, E.C. H. Will, Bielomatik
    Halls 12, 13 et 14 :  Finition livre et imprimé - Müller Martini, Horizon
    Halls 15, 16 et 17 :  Impression, Finition (KBA (Koenig & Bauer AG, Ferag AG, Windmöller & Hölscher, Mitshubishi, Komori, Ryobi, Cerutti

Si les visiteurs de la DRUPA sont à 60 % en provenance de l'Europe, devant l'Asie/Pacifique 22%, l'Amérique (Nord et Sud) 14% et l'Afrique 60%, le TOP 10 des exposants fait apparaître une large domination d'un trio de pays composé de l'Inde avec 14 000 exposants, les USA avec 13 000 exposants et la Chine avec 12 000 exposants. Ce trio est suivi par les Pays-bas avec 9 000 exposants, le Japon 8 000 exposants, la Grande Bretagne avec 7 000 exposants, l'Espagne et la Belgique tout deux avec 6 000 exposants et la France avec 5 000 exposants.

En complément de l'abondante offre technologique présentée par les exposants, les organisateurs de la DRUPA propose des animations sous forme de séminaires, ateliers, conférences, visites guidées individuelles du salon ainsi que des expositions spéciales en différent point comme "Drupa Innovation Parc " offrant aux spécialistes internationaux une palette d’offre de savoir-faire unique en son genre ou "Drupa Cube" destinée aux acheteurs de produits imprimés, aux décideurs en marketing et aux créatifs afin de leur expliquer comment utiliser plus efficacement l'imprimé et le rendre plus communicant.

DRUPA 2008 - Un leitmotiv, le développement durable

  Pascale Ginguene Séminaire Pre-Drupa
Pascale Ginguené - Screen Angel

Le programme de la matinée s'est poursuivi par une intervention de Pascale Guinguené (Screen Angel)  sur les innovations technologiques annoncées pour cette grande exposition.

Son analyse a mis en évidence d'une part l'impact très important du développement durable dans la communication de tous exposants de cette DRUPA. Un exemple en est fourni par le discours de Screen, issu d'un communiqué de presse du 21 janvier 2008, intitulé "Créer un avenir en imprimerie" ? Ce communique mentionne que  "L'industrie subit des pressions énormes de la part des médias électroniques ... et qu'elle doit améliorer son profil environnemental .." pour cela il faut  "créer de nouvelles opportunités" et "Screen fournira l'infrastructure pour que le média imprimé puisse être un complément au média électronique et aidera l'industrie à adopter une démarche et une approche plus responsable" ...
D'autre part, le suivi des communiqués de presse de Pascale Ginguené a également relevé l'abondance des messages des fournisseurs de l'imprimerie s'adressant directement aux clients des imprimeurs avec la même philosophie que les animations de "DRUPA Cube"Un changement de cible  associé à des messages éco-responsables (certification des papiers et des entreprises, label Imprim'Vert ...), une constance sur ce salon !

La valorisation de l'imprimé est le second thème de prédilection des exposants : création de nouveaux produits, impression sur une variété de supports notamment grâce au développement de l'impression jet d'encre, finition des produits qui s'intègre de plus en plus dans une production en ligne (Komori, Heidelberg, Man Roland, punch, Kodak ...), personnalisation des documents permettant de donner de la valeur au produits de masse (Kodak, HP, Screen, IBM, Océ...).

Le troisième point remarquable de ce salon concerne l'emballage, un secteur en plein développement. En effet, le packaging s'attache à intégrer toutes les dernières innovations technologiques afin de stimuler tous les sens du consommateur : la vue mais aussi l'odorat et l'ouie pour déclencher en lui l'acte d'achat. Des fournisseurs tels que Heidelberg consacre, sur ce salon, plus de 40% de leur surface d'exposition à l'emballage. Des presses à très grand format seront aussi présentes sur ce salon ( Heidelberg, Man Roland, KBA ...)

Le flux de production sera, bien entendu, au centre des préoccupations. Il  trouve sa source très en amont et de plus en plus, directement chez le client avec des plate-formes de gestion de contenu et des flux d'édition performants comme Apogee Media de Agfa ou le logiciel de personnalisation de Kodak (Darwin). L'acheteur devient directement "Acteur" de l'imprimé grâce à des sites Internet comme celui de Kleenex ou personnaliser.com.
Les services Web to Print (commande, achat, personnalisation, contrôle, validation, suivi...) seront également mis en l'honneur.

Le thème du développement durable se déclinent sous de nombreuses formes, tous les produits et toutes les actions ont le label "Eco-citoyens". Eco-bilan pour les fournisseurs qui proposent des formats d'impression plus adaptés. Eco-consommable lorsqu'il s'agit d'utiliser de l'eau de mouillage sans alcool, de réduire la gâche papier, de récupérer les huiles des presses numériques, ou plus généralement de mettre en avant l'impression numérique. Eco-attitude des entreprises qui communiquent sur leur certification ISO 14 001, alimentent leur usine avec de l'énergie solaire ou éolienne (Komori) ou réalisent leur stand avec des matériaux "Verts" (Xerox) ...

DRUPA 2008 - Replacer l'émotion au coeur du média Papier

 
Agitateur - Lagunage Saillat

Pascal Bovéro s'est ensuite attaché à décrire un cadrage économique de la filière graphique avant d'aborder les enjeux de ce secteur industriel. Comme chaque année, la FICG réalise une étude économique de l'imprimerie et le bilan cumulé sur une dizaine d'années est assez morose puisque 41% des entreprises ont disparu, soit complètement, soit par le fait de réorganisation. Le segment des entreprises de 10 à 49 salariés, le plus important dans ce secteur, a été très chahuté par la crise (outil surdimensionné, marchés multiples, marchés de niche...) et doit faire face à une politique des prix très offensive de la part des donneurs d'ordres. La situation se complique encore lorsque le papier accuse une très mauvaise presse dans le public comme c'est actuellement le cas. A tort, on reproche, au papier, la destruction de la forêt.  Il subit, par ailleurs, une règlementation très dure avec l'élargissement de l'éco-taxe, un dispositif qui verra le jour au 1er juillet 2008. C'est pourquoi, le défi autour d'une communication positive sur le papier et l'imprimé doit être relever sans délai. Enfin, le secteur graphique, comparé à d'autres branches industrielles, ne dégage pas assez de valeur ajoutée. Tous les gains de productivité acquis durant cette dernière décennie ont principalement été redirigés vers les clients au lieu d'être conservés en interne et affectés au développement des innovations.

Il est donc essentiel pour toutes les entreprises de ce secteur de visiter le salon de la DRUPA 2008 afin d'être capable d'investir dans une autre approche de l'imprimerie. Par exemple, se tourner vers le mariage du Web et de l'imprimé qui devrait permettre de remettre de l'émotion au coeur du média papier. Toutes ces mutations industrielles d'envergure ne pourront voir le jour que grâce à un partenariat étroit avec les centres de formation de la profession.

DRUPA 2008 - Fil conducteur des innovations

 
Table-ronde animée par Philippe Queinec

Enfin la table ronde, qui réunissait autour de Philippe Queinec du SICOGIF, Pascal Bovéro de la FICG, Pascal Guinguené de Screen Angel, Jocelyne Rouis de Pagora (ex-EFPG), Marie-Noëlle Dumond de Gobelins, Eric Penne de Atlantic Zeiser, Eric Bredin de HP et Florence Moris de Kodak a débattu des enjeux et de l'impact de la DRUPA 2008 sur la filière graphique avant de laisser place à un débat avec la salle.

Débat dans lequel il a été mentionné que la stratégie de volume semble bien morte au profit d'une dynamique basée sur le développement durable. Les labellisations 14 001, PEFC, FSC ... deviennent une réalité dans le secteur de l'imprimerie. Les alliances entre entreprises sont également d'actualité, elles permettent une meilleure rentabilité des investissements. Il faut aussi compter avec des évolutions majeures comme la notion de service global dans l'offre de communication proposée par les imprimeurs et le Web doit s'intégrer parfaitement dans cette offre. Le maître mot de la réussite pour ce secteur d'activité et pour l'imprimé reste, bien entendu, l'innovation. Dans ce contexte, la visite du salon de la Drupa 2008 est incontournable.

Par ailleurs pour ceux qui, soit ne pourraient faire le déplacement, soit n'auraient pas avoir le temps de tout voir sur ce salon, des séminaires de restitution sont déjà prévus. Parmi eux, Pagora (l'Ecole internationale du papier de la communication imprimée et des biomatériaux - issue de l'EFPG) propose un séminaire le 2 Juillet 2008 dans les locaux de Pagora. En effet, les enseignants et les élèves de Pagora, soit une cinquantaine de personne au total, passeront 3 jours sur ce salon et analyseront les principales tendances de cette édition. 

 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante
   Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base   
 
Copyright © Cerig/Grenoble INP-Pagora
 
Mise en page : J. Rouis