Accueil Recherche | Plan Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base
NOUVELLE Cerig 
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Nouvelles > Une éclaircie en 2015 ?
Révision : 7 janvier 2015
Une éclaircie en 2015 ?
 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante

Pour commencer l’année, je vous propose une réflexion récemment publiée dans Le Monde par Michel Rocard dont le regard est toujours aussi perçant : "L’un des drames les plus profonds de la période est la disparition du temps long. Depuis que l’écran a remplacé l’écrit, tout ce qui est complexe comme tout ce qui se situe et se comprend dans la longue durée a disparu de nos façons de réfléchir. C’est un suicide de civilisation. Les médias le leur demandant, les politiques d’aujourd’hui jouent à l’instantané (effet d’annonce…), ce qui est stupide et inefficace, et contribue à tuer leur beau métier qui consiste à planter des cèdres – des institutions, des procédures, des règles – en évitant de tirer dessus pour qu’ils poussent plus vite".
Dieu merci, ce genre de réflexion commence à faire réfléchir et réagir.

Jacques de Rotalier (Janvier 2015)

Une exposition exemplaire

   
Partagez sur Facebook

Rejoignez-nous

  Jacques de Rotalier
Jacques de Rotalier
     

Prenons l'exemple de l’exposition Revoir Paris qui se tient à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine (Paris, 20 novembre 2014 - 9 mars 2015).

Ses concepteurs, François Schuiten et Benoît Peeters, forment l’un des tandems les plus créatifs de la culture francophone. Amis d'enfance, ce Belge et ce Français se stimulent l’un l’autre depuis les bancs de l’école. Le premier est d’abord dessinateur mais aussi scénographe, le second est écrivain mais aussi scénariste…

Ensemble, ils ont créé la série de bande dessinée culte Les Cités obscures, récompensée à Angoulême comme au Japon. On ne le réalise pas toujours, mais la BD a souvent eu des liens forts avec l’architecture. Les deux artistes ont eu l’idée de faire dialoguer leurs dessins sur un Paris du 22e siècle avec des projets d’architectes et d’urbanistes comme Horeau, Perret, Le Corbusier et bien d’autres, élaborés depuis deux siècles. Dans le couloir central de l’exposition, les visiteurs peuvent admirer les planches originales (magnifiques) de leur nouvelle BD (Revoir Paris) et, également, de grands cartouches regroupés en huit thèmes et faits de planches originales, photos et vidéos qui montrent comment, depuis 200 ans, les architectes, urbanistes et écrivains imaginent le futur de Paris.

On y voit comment Haussmann a imposé ses "vues régularisatrices" au grand dam de Zola et Baudelaire. Puis les Expositions Universelles sont l’occasion pour Paris de se mettre en scène différemment en intégrant les progrès de la Science : elle devint Ville Lumière en 1900 ! Les gares et les grands magasins sont par la suite d’autres supports d’imagination de la ville de demain. Dans l’entre-deux guerres, André Lurçat pense faire de l’Ile aux Cygnes un aéroport ! Le surplomb et la hauteur inspirent aussi Le Corbusier qui introduit le béton et les grands immeubles d’après-guerre. François Mitterrand inscrit sa marque dans les années 80 à l’intérieur de Paris mais on découvre ensuite qu’il faut ouvrir la vision à ce qu’on appelle le Grand Paris, vision réduite trop vite à un projet de transport en commun… Le rêve qu’il faudrait à Paris aujourd’hui ? B. Peeters et F. Schuiten le mettent dans le regard de Kârin, personnage du 22e siècle venant d’une lointaine colonie spatiale.

 
[Revoir Paris]
     

Lisez la bande dessinée et/ou allez voir l’exposition intéressante à plus d'un titre. D’abord, elle pose bien l’apport de l’imagination inscrite dans les multiples croquis, ébauches et dessins en provenance directe des trois outils naturels de l’homme – son cerveau, son œil et sa main – sur un support, la feuille de papier blanche, qui ouvre à l’imaginaire des ressources insoupçonnées. Ensuite, elle repositionne bien les étapes des rêves que les artistes ont fait pour leur ville. Elle nous oblige à nous poser cette question : aujourd’hui, de quelle ville rêvons-nous ? Enfin, grâce aux techniques modernes (Dassault Système), elle propose à chacun d’entrer en 3D dans des monuments mythiques voire dans un avenir hypothétique.

Quand je parle de construire des complémentarités entre le papier et le numérique, cette exposition en est une bonne illustration. Ses auteurs y ont intégré la 3D mais, pour eux, cette technique aussi fabuleuse soit-elle ne remplace pas leur travail personnel d'origine. Elle lui donne une dimension amplifiée mais le mystère de la création demeure dans l’échange entre un dessinateur et un écrivain…

Les papetiers à Davos !

Le travail de fourmi des papetiers européens continue. Ils se sont rencontrés cet automne à Bruxelles, comme tous les ans. Le travail de métamorphose commence à porter des fruits. 5 milliards d’euros d’investissement sont prévus pour les trois prochaines années.

De plus, le forum économique mondial (Forum de Davos) a retenu l’industrie papetière comme industrie pilote pour réfléchir à l’avenir de l’économie circulaire mondiale (projet MainStream). Arguments-clés de ce choix : expertise de la filière dans l’économie circulaire, connaissances déjà développées et volonté de progression permanente. La CEPI (confédération des industries papetières européennes) a donc un an pour faire des propositions et suggérer des plans aux leaders d’opinion mondiaux (politiques, économistes, industriels, ONG).

Une belle opportunité de faire savoir et de savoir faire !

Conclusion

Le retour de la typo ! La nouvelle vient des États-Unis : le matériel typo y revient à la mode. Imprimeurs, ne le bradez pas et conservez-le. La soi-disant dématérialisation commence à lasser. On a envie d’avoir de beaux objets imprimés, de les montrer et de les distribuer !

Commençons donc l’année 2015 sur cette bonne nouvelle, en souhaitant qu’il y en ait bien d’autres à venir !!!

Contact

Jacques de Rotalier a passé 30 ans dans la commercialisation, en Europe et aux USA, de la quasi-totalité des papiers impression-écriture. Il intervient maintenant comme journaliste dans des revues spécialisées de la chaîne graphique et comme consultant papier (perspectives stratégiques, achat, vente,...).

 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante
   Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base   
 
Copyright © Cerig/Grenoble INP-Pagora
 
Mise en page : A. Pandolfi