Accueil Recherche | Plan Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base
NOUVELLE Cerig 
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Nouvelles > Le livre en 2016
Révision : 04 avril 2016
Le livre en 2016
 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante

L’actualité du livre a été particulièrement riche en mars avec le salon Livre Paris 2016, l'initiative originale des éditions PUF, la 14e Nuit du Livre et des expositions d'Anselm Kiefer à la BNF et au Centre Pompidou.

Je vous propose de partager ce que j’ai vu et entendu.

Jacques de Rotalier (Avril 2016)

 

Un salon national

   
Partagez sur Facebook

Rejoignez-nous

En savoir plus...
  Jacques de Rotalier
Jacques de Rotalier
     

Depuis plusieurs années, le Salon du Livre de Paris (désormais nommé Livre Paris), grand rendez-vous de l’édition, se tient à la Porte de Versailles.

Le format de l'édition 2016 (17-20 mars) était plus court – quatre jours – , plus dense – 800 rencontres, 3000 auteurs – avec quatre squares thématiques dont un nouveau intitulé "Religions, Cultures et Sociétés". À La scène littéraire traditionnellement présente s’ajoutait une scène bande dessinée, une forme de reconnaissance pour cet art graphique souvent défendu dans cette lettre.

La journée que j’y ai passée m’a convaincu de l’utilité de ces quatre jours, entre autres comme occasion de faire venir des jeunes et de les aider à aimer la lecture : jeux, animations et remises de prix leur étaient destinés et c’est tant mieux. La fréquentation du salon est en baisse. Peut-être le prix d’accès des exposants comme des visiteurs y est-il pour quelque chose ? Reed Expositions, organisateur de l’évènement devrait pouvoir faire un effort.

Toutefois, cette baisse de fréquentation du salon parisien est probablement compensée par des événements régionaux qui se sont multipliés, renforçant un maillage territorial vital pour la santé du livre. Pour ne citer qu'un seul exemple : la région Centre a vu naître ces dernières années une cinquantaine d’événements plus ou moins locaux, liés au livre : Chinon, Beaugency, Le Blanc, Tours, Blois pour deux événements, entre autres... Ils font vivre et revivre les livres lors de moments conviviaux où l’on se retrouve, heureux d’être ensemble pour partager les nourritures terrestres, intellectuelles et spirituelles. Brive et Montreuil avaient quelque peu montré la voie : ils sont désormais loin d’être les seuls.

Une nouvelle librairie

Les Presses Universitaires de France (PUF) ont fait le choix de ne pas exposer au salon Livre Paris afin de réserver une surprise : lancer leur librairie à la demande à deux pas de l’emplacement historique de la Place de la Sorbonne, abandonné en 1999 à la suite d'un incendie. Il faut dire que ces éditions avaient bien profité du salon 2015 puisque François Hollande, Manuel Valls et bien d’autres avaient fait halte sur leur stand afin de voir la fameuse machine à imprimer les livres – l'Espresso Book Machine – qui siège désormais au 60 rue Monsieur-Le-Prince dans le VIe arrondissement.

 
[YouTube]
     

5000 titres sont disponibles à l’impression dans des locaux chaleureux avec sièges et boissons si vous devez attendre. De fait, j’ai attendu 15 minutes pour voir (re)naître mon livre ! Preuve que je n’étais pas seul à commander. J’y ai rencontré des jeunes intéressés par l’expérience mais aussi des moins jeunes très heureux de revenir aux PUF, dans un cadre moderne, bien adapté au monde actuel. Bien sûr, il est beaucoup trop tôt pour faire un bilan économique du projet Ireneo auquel participent les PUF. Toutefois, il y a un domaine dans lequel le succès est là : c’est l’image de rapidité et de modernité que l’expérience colporte.

Aux éditeurs et à leurs fournisseurs de trouver les voies pour y répondre.

Une brillante soirée

Pour la 14e édition de la Nuit du Livre, quatre cents personnes se sont rassemblées le 21 mars dernier dans un cadre à la hauteur de la soirée, l’Odéon-Théâtre de l’Europe. Trois faits m’ont particulièrement frappé cette année. Le premier, c’est combien l’édition française est intégrée dans la culture européenne voire plus quelquefois. Auteurs et fournisseurs (papetiers et imprimeurs) viennent de nombreux pays européens. On peut le regretter parfois, mais cela montre que la culture (au moins celle du livre) a des racines et un rayonnement dépassant largement l’Hexagone. Aux fournisseurs français de se remettre en selle, d'autant que ce marché n’est pas vraiment déprimé, c’est le moins que l’on puisse dire !

Ma deuxième remarque tient à la qualité grandissante des œuvres dans l’impression et de plus en plus, dans la finition. Certains livres pour enfants rivalisent largement avec la réalité virtuelle, c’est tout dire !

La troisième remarque qui me vient à l’esprit est que le livre occupe une place de plus en plus importante : c'est un objet complet, non seulement de lecture mais aussi de documentation et de photos. À l'avenir, le livre devrait rester un cadeau très prisé.

Un grand artiste

Avant cette année, je ne connaissais pas Anselm Kiefer. À Paris, deux expositions lui sont consacrées. L’une à la Bibliothèque Nationale de France (20 octobre 2015-7 février 2016) a porté spécifiquement sur le livre. L'autre, au Centre Pompidou (16 décembre 2015-18 avril 2016), reprend un certain nombre de ses œuvres majeures. Ainsi, le livre est pour lui une source de créations majeures. Ces dernières, composées de matières tantôt sombres et lourdes (carton, plomb, glaise), tantôt légères (papier, végétaux), ne donnent pas une vision optimiste du monde. C’est celle d’un homme né en 1945, hanté par l’histoire récente, pétri de culture germanique, de pensée mystique, d’histoire universelle voire de philosophie. L’un de ses tableaux les plus forts montre des livres calcinés dans un paysage de cendres, illustrant ainsi la phrase "Là où l’on brûle des livres, on finira par brûler des hommes." d'Heinrich Heine (Almansor, 1821).

Bon courage à tous !

Contact

Jacques de Rotalier a passé 30 ans dans la commercialisation, en Europe et aux USA, de la quasi-totalité des papiers impression-écriture. Il intervient maintenant comme journaliste dans des revues spécialisées de la chaîne graphique et comme consultant papier (perspectives stratégiques, achat, vente,...).

 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante
   Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base   
 
Copyright © Cerig/Grenoble INP-Pagora
 
Mise en page : A. Pandolfi