Accueil     Recherche | Plan     Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base  
TUTORIEL cerig.efpg.inpg.fr 
 
Vous êtes ici : Accueil > Formation > Tutoriels > Bobines de papier et bobinage > Le déplissage   Révision : 01 mars 2007
 
Visitez le site de l'EFPG Bobines de papier et bobinage    Page précédente   
Page
précédente
   Plan du tutoriel   
Sommaire
 
   Liste des tutoriels   
Liste des
tutoriels
   Page suivante   
Page
suivante
Frédéric Munoz
(Mars 2007)

III - Les bobineuses

III-4- Le déplissage

Système de déplissage
Figure 18 - Système de déplissage -
Ph. Sappi

Le déplissage est fondamental pour que les bobines soient utilisables sans encombre par le client. Cette opération permet de rattraper les phénomènes liés au papier lui-même (plis liés à l’allongement naturel du matériau mis en tension, hétérogénéités en sens travers : problèmes d’humidité, défaut d’orientation fibreuse) ou certains problèmes liés aux équipements (désalignement). En outre, il ne faut pas perdre de vue que la tendance est aux laizes de plus en plus larges.
Les systèmes de déplissage sont installés avant la coupe.

Parmi les outils utilisés pour déplisser, se trouvent [Roisum D.R., 1993] :

1 - Les barres en « D » (réglables ou non)

Ces barres fixes agissent par frottement et rallongent localement le parcours de la feuille. Les frottements induits peuvent parfois générer des poussières. Ce système n’est guère plus utilisé.

2 - Les "rouleaux bananes" ou rouleaux courbes.

C’est le système le plus répandu. Il peut classiquement s’agir de rouleaux segmentés. Toutefois, il existe de nos jours des rouleaux en fibres de carbone en une seule pièce dont la maintenance est plus aisée. En général, la courbure de ces rouleaux est réglable, même si cette possibilité reste limitée. Le principe d’action de ces rouleaux est le même que celui qui régit les relations "courroie/poulie" : la courroie tend à se positionner perpendiculairement à l’axe de la poulie. Dans notre cas, le papier joue le rôle de la courroie et, le rouleau "possédant plusieurs axes", la feuille est déviée en sens travers [Figure 18]. Cela crée donc une tension en sens travers : c’est elle qui déplisse.

Ce type de rouleau dévie la feuille de son parcours en sens marche : maîtrisé, cet effet permet d’éviter le mariage des bobines dans le cas des bobineuses à deux rouleaux porteurs. Classiquement, le "rouleau banane" est positionné juste avant le poste d’enroulage [Figure 19]. Notons que la décomposition des vecteurs vitesse au niveau du rouleau indique le ralentissement de la feuille en sens marche. Par conséquent, une courbure excessive peut à son tour donner des bords flottants qui ne sont correctement guidés … et qui risquent de donner des bobines mariées !

Les performances des "rouleaux bananes" dépendent en particulier de l’embarrement, du coefficient de frottement papier/revêtement, des dimensions du rouleau, de sa distance au point où l’on souhaite déplisser (ne pas le mettre trop en amont !), de la vitesse de la feuille (effet nul à vitesse nulle)…

Principe du rouleau banane   Déplissage avec le rouleau banane
Figure 18 - Principe du rouleau banane.
Le papier dévie lors du passage
sur le rouleau courbe (volontairement exagéré)
  Figure 19 - Schéma du déplissage
avec le rouleau banane

Pour mémoire rappelons que les rouleaux spiralés ne déplissent pas : s’ils tournent à la même vitesse que la feuille, aucune interaction rouleau/feuille n’est détectable en sens travers (même si l’effet d’optique de la spirale en rotation donne une impression trompeuse).

     
Page précédente
Page précédente
Retour au sommaire
Sommaire
Page suivante
Page suivante
Accueil Technique Liens Actualités Formation Emploi Forums Base  
Copyright © CERIG/EFPG 1996-2007
   
 

Mise en page : A. Pandolfi