Accueil     Recherche | Plan     Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base  
TUTORIEL cerig.efpg.inpg.fr 
 
Vous êtes ici : Accueil > Formation > Tutoriels > Caractérisation de la morphologie des fibres de bois > Structure des bois : structure des arbres   Révision : 22 août 2008
 
Pagora, école internationale du papier, 
   de la communication imprimée et des biomatériaux Caractérisation de la morphologie
des fibres de bois
   Page précédente   
Page
précédente
   Plan du tutoriel   
Sommaire
 
   Liste des tutoriels   
Liste des
tutoriels
   Page suivante   
Page
suivante
Raphaël Passas
(Septembre 2008)

I - Structure des bois

I-3- Structure des arbres

Les arbres ont une structure macroscopique comparable entre eux [figure 1]. Les principales parties d’un morceau du tronc d’un arbre sont, depuis l’extérieur jusqu’à l’intérieur, l’écorce, le phloème, le cambium, l’aubier et le bois de cœur.

Le cambium est une partie vitale de l’arbre puisqu’il correspond à la zone où a lieu la production des couches de tissus cellulaires. Il y a une production de bois sur sa face interne et de liber (transformé par la suite en écorce) sur sa face externe.

L’aubier fait partie des tissus vivants de l’arbre. C’est dans cette zone que circule de manière ascendante la sève brute. Ce bois est situé en périphérie de l’arbre. En se déplaçant vers le centre de l’arbre, les parois cellulaires se transforment et les tissus meurent. C’est alors du bois parfait ou bois de cœur.

Si le bois de cœur est facilement identifiable de l’aubier alors il est appelé duramen comme par exemple pour le chêne ou le sapin de Douglas.

Structure macroscopique 
   d'un arbre : détail des différentes parties du tronc
Figure 1  - Structure macroscopique
d'un arbre : détail des différentes
parties du tronc

D’autre part, des alternances de zones claires et sombres sont visibles. Ces dernières correspondent aux cernes annuels. Un cerne représente la production de cellules de bois au cours d’une année. C’est en comptant le nombre de cernes qu’il est possible de connaître l’âge des bois.

Au printemps, l’arbre a un grand besoin de sève et il produit donc du bois initial dit aussi bois de printemps qui favorise la fonction de conduction de cette dernière. En revanche, au fil des mois après la floraison et la production de fruits, le besoin en sève diminue et se forme le bois final ou bois d’été. La fonction privilégiée est alors le rôle de soutien de l’arbre. L’étude plus approfondie des bois permet de mettre en évidence différentes organisations cellulaires selon que le bois fait partie de la classe des conifères ou des feuillus. L’utilisation d’une loupe binoculaire ou d’un microscope et trois plans de coupe sont nécessaires pour étudier les trois plans de coupes qui sont les coupes transversale, longitudinale radiale et longitudinale tangentielle [figure 2].

Plans de coupe : transversal (CT), 
   longitudinal radial (CLR) et longitudinal transversal (CLT)
Figure 2  - Plans de coupe : transversal (CT),
longitudinal radial (CLR)
et longitudinal transversal (CLT)
     
Page précédente
Page précédente
Retour au sommaire
Sommaire
Page suivante
Page suivante
Accueil Technique Liens Actualités Formation Emploi Forums Base  
Copyright © Cerig/Pagora 1996-2008
   
 

Mise en page : A. Pandolfi