Accueil     Recherche | Plan     Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base  
TUTORIEL cerig.efpg.inpg.fr 
 
Vous êtes ici : Accueil > Formation > Tutoriels > Tests d'imprimabilité > Arrachage IGT (Norme Afnor Q61-001)   Révision : 09 mai 2006
 
Visitez le site de l'EFPG Tests d'imprimabilité    Page précédente   
Page
précédente
   Plan du tutoriel   
Plan du
tutoriel
   Liste des tutoriels   
Liste des
tutoriels
   Page suivante   
Page
suivante
José Garrido-Yañez
(Mai 2006)

Arrachage IGT (Norme Afnor Q61-001)

1- Principe

Lors de l'impression des papiers ou cartons, leur cohésion superficielle (liaisons fibres/fibres ou couche/fibres) est mise à l'épreuve en fonction de plusieurs paramètres tels que la quantité d’encre déposée (charge), le tirant de l'encre (tack), la vitesse et la pression d’impression.
Le test d’arrachage IGT permet de chiffrer cette cohésion, en simulant l’impression industrielle d’un échantillon, à pression constante, avec des encres à tirant  gradué pour des charges et vitesses différentes. Dans des conditions prédéfinies, la vitesse maximum à laquelle se produit l’arrachage est la résistance à l’arrachage.

2- Matériel

3801 3802 3803 3804 3805 3806 3807 3808
Couleur Violet Bleu
violacé
Bleu Vert Jaune Orange Rouge Brun
Viscosité (ps) 110 160 280 350 400 500 650 800

3- Mode opératoire

[Chiffres entre crochets : se référer au schéma+légende de la presse à épreuves IGT proposé en annexe.]

Sélectionner la pression d’impression (ex. 50 kg) entre la molette supérieure [12] et le cylindre d’impression [8], à l’aide de la manette [9]. La pression est indiquée en [13] lorsque la molette est appliquée avec la manette [11].
Placer l’aiguille [14] en position vitesse croissante.
Positionner le commutateur [3] en position L (vitesse croissante jusqu’à 4 m/s). Normalement, en vitesse croissante, la position H n’est pas autorisée.
Sur l’indicateur de vitesse [2], fixer la vitesse maximum d’impression (ex. vitesse en fin de course 2 m/s) avec la manette [5] en maintenant le bouton [6] pressé .
Positionner l’échantillon à tester sur le cylindre d’impression [8], le fixer à l’aide des pinces [18], appliquer la brosse [16] pour maintenir l’échantillon parallèle au cylindre. L’échantillon est en position lorsque la lampe témoin [15] est allumée.
Sélectionner l’encre en fonction du papier à tester. À l’aide d’une seringue, déposer 1 cm3 sur les rouleurs encreurs IGT. Par contact, prélever une quantité connue d’encre (ex. 35 mg) sur la molette d’impression.
Pour avoir la même quantité d’encre sur la molette à chaque essai, rallonger de 5 secondes le temps de contact entre celle-ci et le rouleau encreur (ex. 20, 25, 30, 35 sec.) ; après le 4e essai, rajouter de l’encre sur le rouleau à l’aide de la seringue (ex. 0,12 cm3)
Positionner la molette encrée à sa place et la presser contre le papier à l’aide de la manette [11].
Lancer l’impression avec le bouton [1] en maintenant le bouton [6] pressé.
Récupérer l’échantillon.
S’il n’y a pas eu d’arrachage, modifier les conditions de l’essai, soit en choisissant une encre à tirant supérieur soit en modifiant la quantité d’encre déposée.
S’il y a eu arrachage, mesurer la distance entre le départ de l’impression et le début de l’arrachage.

4- Résultats

Donner le numéro de l’encre d’arrachage et les conditions de l’essai : vitesse d’impression, pression d’impression, quantité d’encre, face et sens du papier, etc.
Donner la vitesse maximum d’arrachage, calculée à l’aide de l’abaque représentée dans la figure 7.
Tracer une droite entre 0 cm et la vitesse maximale choisie (ex. 2 m/s). À la verticale, en partant de la distance d’arrachage mesurée (ex. 11,5 cm), rejoindre la droite tracée. À partir de ce point, à l’horizontale, rejoindre l'axe des ordonnées : le point de contact avec l'axe indique la vitesse maximum d’arrachage (ex. 1,15 m/s, dans ces conditions la vitesse d’impression doit être inférieure à 69 m/min).

Abaque de la vitesse maximum d'arrachage
Figure 7 - Abaque de la vitesse maximum d'arrachage

Comme l'illustre la figure 8, la distance d’arrachage est la distance mesurée en partant du démarrage de l’impression jusqu'à l’apparition franche du décollement de la surface.

Distance d'arrachage
Figure 8 - Distance d'arrachage

 

     
Page précédente
Page précédente
Retour au sommaire
Retour au sommaire
Page suivante
Page suivante
Accueil Technique Liens Actualités Formation Emploi Forums Base  
Copyright © CERIG/EFPG 1996-2006
   
 

Mise en page : A. Pandolfi